Plusieurs opérateurs du secteur du bâtiment et des travaux publics (BTP) ont plaidé à Tanger pour l'introduction des matériaux de construction préfabriqués afin de moderniser le secteur de l'immobilier et sécuriser l'acte de bâtir.

Lors d'une rencontre organisée ce week-end à Tanger par la fédération nationale du bâtiment et des travaux publics (FNBTP section Tanger-Tétouan), plusieurs opérateurs BTP ont estimé que la grande dynamique de l'immobilier au Maroc nécessite la modernisation du secteur afin de satisfaire aux normes de sécurité et prévenir les risques susceptibles de générer des drames tels celui survenu récemment à Kénitra.


Il ne faut pas aller bien loin pour se développer dans un pays à bas coûts (offshore). Si les SSII ont longtemps privilégié l'Inde, les entreprises européennes et notamment françaises commencent à se tourner vers le Maroc, développant ainsi l'offshore de proximité ou 'nearshore'.

Après Logica CMG, Capgemini et Atos Origin, c'est donc au tour de Steria de prendre place dans le royaume chérifien. Le groupe français vient d''ouvrir à Casablanca un centre de services informatiques pour servir ses clients européens et locaux.


samedi, 23 février 2008 15:17

Retourner vivre et faire carrière au Maroc!

marcainbienvenueRetourner au Maroc après plusieurs années d'expérience en France, voilà une perspective qui en séduit plus d'un. Mais à une condition non négligeable : accepter de réduire son salaire, globalement de moitié ! Un sacrifice que tous ne sont pas prêts à consentir, semble-t-il.  En tous cas, c'est ce qui ressort des entretiens avec les officiels qui martèlent systématiquement : « qu'ils soient nés au Maroc ou en France, les ingénieurs d'origine marocaine sont les bienvenus chez nous », sourit Adil Douiri, le Ministre de l'Artisanat et de l'économie sociale, venu porter la bonne parole de l'offshore en France.

MM. Mohamed Ghannouchi, Premier ministre, et son homologue marocain, M. Abbas El Fassi, ont présidé, le 22 février, la clôture de la 14ème session de la grande commission mixte tuniso-marocaine. Ils ont signé, à cette occasion, le procès-verbal de la session.

Le Maroc et l'Allemagne ont signé deux accords de coopération financière et technique d'un montant global de 103 millions d'euros, a-t-on appris de source officielle mardi à Rabat.

Ainsi, Berlin a décidé d'accorder un prêt de 90 millions d'euros et un don de 13 millions d'euros pour "accompagner des projets prioritaires pour le gouvernement marocain, telle l'Initiative nationale pour le développement humain" (INDH), précise la même source.

1 milliard de dirhams, près d'une centaine de millions d'euros vont être investis cette année, projet phare la construction d'un nouveau terminal au port de Casablanca.

Un vaste plan de développement des infrastructures portuaires est annoncé, 1 milliard de dirhams soit près d'une centaine de millions d'euros va y être consacrée dès cette année, le projet le plus important concerne le port de Casablanca, la construction d'un nouveau terminal qui sera consacré au traitement des conteneurs,

dimanche, 10 février 2008 09:46

Maroc: les investissements et les partenaires

Comme chaque année, le Maroc est représenté par des institutions et partenaires de plusieurs régions et secteurs (ANAPEC, Agence de l'Oriental, Brink's Maroc, les CRI d'Agadir, de Tadla-Azilal, du Grand Casablanca, Eurodefis, Jet4you, Méditel, Nord-Sud Management (Tanger), Chambre française de commerce et d'industrie du Maroc, Bladiphone, Euro- Maghreb Services, Baker Tilly, Mobisud, Courrier de l'Atlas, Al Michaal…


mardi, 29 janvier 2008 09:25

Le Maroc hors la loi… européenne

L’heure est grave. Le Maroc pourrait perdre un de ses fleurons économique: l’offshoring. La menace vient de la France qui reste l’un des plus gros pourvoyeurs, notamment en centres d’appels délocalisés. Mais ce pays n’est pas seul à brandir cette menace. Il est épaulé par tous les membres de l’UE. Désormais, les délocalisations des entreprises européennes au Maroc (centres d’appels notamment) dépendent de la capacité du Royaume à protéger les données personnelles. Celles-ci concernent toutes les informations relatives au profilage des clients.

Les Etats-Unis ont accordé au Maroc une enveloppe de 3,9 millions de dollars pour l'aménagement d'un point de débarquement de poisson sur le site de pêche artisanale de Tifnit (43 km au sud d'Agadir).

 Le site de Tifnit figure parmi les sites de pêche artisanale qui bénéficieront d'un appui financier octroyé au Maroc par le gouvernement américain à travers le fonds du Millenium Challenge Corporation (MMC) à hauteur de 697,5 millions de dollars US.


Le ministre néo-zélandais du commerce international, Phil Bruce Goff a exprimé l'intérêt de son pays à instaurer un partenariat avec le Maroc pour le développement durable de la pêche.
Lors de ses entretiens, mardi, avec le ministre du Commerce extérieur, Abdelatif Maazouz, M. Goff a souligné que son pays est intéressé par un projet de partenariat en matière de recherches exploratoires des eaux profondes au Maroc, a indiqué un communiqué du ministère, parvenu mercredi à la MAP.


Page 1 sur 64