samedi, 23 février 2008 15:17

Retourner vivre et faire carrière au Maroc!

marcainbienvenueRetourner au Maroc après plusieurs années d'expérience en France, voilà une perspective qui en séduit plus d'un. Mais à une condition non négligeable : accepter de réduire son salaire, globalement de moitié ! Un sacrifice que tous ne sont pas prêts à consentir, semble-t-il.  En tous cas, c'est ce qui ressort des entretiens avec les officiels qui martèlent systématiquement : « qu'ils soient nés au Maroc ou en France, les ingénieurs d'origine marocaine sont les bienvenus chez nous », sourit Adil Douiri, le Ministre de l'Artisanat et de l'économie sociale, venu porter la bonne parole de l'offshore en France.

Les Etats-Unis ont accordé au Maroc une enveloppe de 3,9 millions de dollars pour l'aménagement d'un point de débarquement de poisson sur le site de pêche artisanale de Tifnit (43 km au sud d'Agadir).

 Le site de Tifnit figure parmi les sites de pêche artisanale qui bénéficieront d'un appui financier octroyé au Maroc par le gouvernement américain à travers le fonds du Millenium Challenge Corporation (MMC) à hauteur de 697,5 millions de dollars US.


M.Mezouar qui était jeudi soir l'invité de l'émission "Tiyarat" (Courants) diffusée par la 2ème chaîne de télévision nationale "2M", a indiqué que le gouvernement est venu avec une nouvelle approche sur la réforme fiscale afin de créer une dynamique économique et de résoudre les déséquilibres sociaux au Maroc.

Cette nouvelle approche, qui vise à augmenter le pouvoir d'achat des citoyens et à ouvrir des opportunités d'emploi et des initiatives privées pour les jeunes, comporte pour la première fois une vision réformatrice de la fiscalité à moyen terme, a-t-il ajouté.


M.Mezouar qui était jeudi soir l'invité de l'émission "Tiyarat" (Courants) diffusée par la 2ème chaîne de télévision nationale "2M", a indiqué que le gouvernement est venu avec une nouvelle approche sur la réforme fiscale afin de créer une dynamique économique et de résoudre les déséquilibres sociaux au Maroc.

Cette nouvelle approche, qui vise à augmenter le pouvoir d'achat des citoyens et à ouvrir des opportunités d'emploi et des initiatives privées pour les jeunes, comporte pour la première fois une vision réformatrice de la fiscalité à moyen terme, a-t-il ajouté.


ramesadeuxniveaux1.jpgL'Office national des Chemins de Fer (ONCF) prévoit dans le cadre de son projet de réalisation de lignes ferroviaires pour train à grande vitesse au Maroc (TGVM) la construction de 1.500 km à l'horizon 2030 pour un coût estimé à plus de 100 milliards de DH, a annoncé, mardi à Casablanca, le ministre de l'Equipement et des Transports, M. Karim Ghellab.

S'exprimant lors d'un point de presse consacré à la présentation de cet "ambitieux" projet, M. Ghellab a expliqué que le schéma directeur élaboré par l'ONCF à cet effet prévoit la mise en place de deux axes à savoir, une ligne atlantique reliant Tanger-Agadir via Rabat, Casablanca, Marrakech et Essaouira en moins de 4 heures et une ligne maghrébine Casablanca-Oujda en passant par Mèknes et Fès (moins de 3 heures), qui se prolongera à Tripoli dans le cadre du futur réseau maghrébin à grande vitesse.


Le Maroc a enregistré des avancées notables en matière de prévention, de dépistage et de prise en charge des personnes vivant avec le VIH/sida, comme en témoigne la reconnaissance des instances internationales notamment l'ONUSIDA, l'OMS et le Fonds mondial de lutte contre le sida, a affirmé la ministre de la santé, Mme Yasmina Baddou.


Les relations entre le Maroc et l'Allemagne sont "séculaires, fortes, positives et riches en potentiel", a affirmé le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, M. Khalid Naciri.


La création à Ouarzazate d'un musée pour abriter les fossiles du dinosaure Tazoudasaurus Naimi permettra de mettre en place une "Route des dinosaures" liant Ouarzazate à Demnat qui abritait à son tour un autre dinosaure "l'Atlasaurus".


Le Kawkab Marrakech s'est séparé "à l'amiable" de son entraîneur Baddou Zaki, a annoncé mardi le bureau dirigeant du club.


Le chroniqueur à l'hebdomadaire "Marianne", Guy Sitbon, souligne dans un article publié dans la dernière livraison du magazine, que les élections législatives qui se sont déroulées le 7 septembre dernier au Maroc, sont "une véritable consultation populaire, analogue à ce qu'elle aurait été en Grande Bretagne", relevant que "tout s'est déroulé selon les règles légales.

Page 1 sur 3