lundi, 10 décembre 2007 06:13

echos du fifm

Deux films en compétition pour le grand prix du Festival international du film de Marrakech (FIFM) figurent au menu de la programmation de cette quatrième journée de cet évènement lancé, vendredi soir, en présence de grandes figures du cinéma marocain et international.

Il s'agit de "Envers du Miroir" de l'Algérienne Nadia Cherabi et "Autumn Ball'' de l'Estonien Veiko Ounpuu.


jeudi, 29 novembre 2007 09:32

brèves culturelles

L'exposition photographique "Cadres, couleurs et émotions, les mots du bord de mer"? de Nabila Mousssabih et Othman Naciri se poursuit jusq'au 22 décembre à la Galerie de l'Institut français de Rabat.

"CÆest en lignes et en images que voyagent Nabila Moussabih et Othman Naciri à travers le littoral marocain", note les organisateurs, ajoutant qu'"entre deux marées, le ton prend le large et la couleur ressort du cadre comme pour mieux faire saillir lÆémotion de ses contrastes et les mots de leurs sens".

Voici les déclarations de certains joueurs de l'équipe nationale et de responsables de la Fédération Royale Marocaine de Football (FRMF), recueillies par la MAP, au terme du match amical ayant opposé les Lions de l'Atlas aux Lions de la Teranga (Sénégal), mercredi en début de soirée au stade Dominique Duvauchelle à Créteil (banlieue parisienne).


"Grâce à l'équipe marocaine de football, la France a bien préparé son voyage en Ukraine" où elle doit livrer, mercredi prochain, un match comptant pour les éliminatoires de l'Euro-2008, souligne samedi la presse française qui commente le match amical France-Maroc (2-2), disputé vendredi soir au Stade de France "sous les couleurs marocaines".

"Ce France-Maroc au Stade de France avait des allures de Tournoi Hassan II, organisé à Casablanca en 1998 et 2000", écrit le journal +Le Parisien+, soulignant que le sélectionneur français, Raymond Domenech ne pouvait rêver meilleur préparation au décisif match France-Ukraine de mercredi.


Le groupe français Data Base Factory, spécialisé dans le domaine des relations clients, vient d'ouvrir une antenne à Casablanca baptisée "Data Base Factory Maroc'', soit le cinquième site dans le monde et le deuxième en dehors de l'Hexagone.


Le Maroc, qui est "un marché de l'immobilier haut de gamme florissant", suscite "un engouement croissant" chez les touristes européens, souligne samedi le quotidien français "Le Figaro".


Le port Tanger-Med est un élément fondamental dans le projet du complexe industriel que compte implanter le constructeur automobile Renault-Nissan dans la région de Tanger, a indiqué le Président du groupe, M. Carlos Ghosn.

De plus en plus de célébrités, dont des artistes, des intellectuels et des hommes d'affaires, succombent aujourd'hui au "charme secret" de Tanger, souligne la chaîne de télévision française "M6".

mercredi, 24 mai 2006 12:22

Folle rumeur de tsunami au Maroc

La rumeur lancée par un site Web fantaisiste enflait à tel point que les autorités marocaines ont dû intervenir pour la démentir: il n'y aura pas de tsunami sur les côtes atlantiques du Maroc jeudi prochain. (donc vous pouvez toujours m'offrir un voyage là bas !!)

La Direction nationale de la météorologie a rejeté par l'intermédiaire de l'agence de presse officielle MAP les allégations parues sur le site Internet d'un mystérieux "Centre de recherches ufologiques" (ça a l'air sérieux comme source), qui affirmait qu'un tsunami provoqué par la chute d'un morceau de comète dans l'océan Atlantique provoquerait la destruction des villes côtières marocaines ce jeudi 25 mai, aux alentours de 4h45 locales. (ouai et juste aprés des extra-terrestres qui étaient sur le bout de comète vont nous envahir !)

 

Le conseiller de SM le Roi, Mohamed Mouâatassim, a reçu hier en présence du Premier ministre et du ministre de l'Intérieur, des formations politiques marocaines. Cette rencontre, comme cela a été annoncé, portant sur la question du Sahara, n'est pas seulement un événement de grande portée.

Elle s'inscrit dans le cadre des consultations que le Souverain cultive et développe avec les représentants du peuple marocain, elle renforce aussi la concertation démocratique sur une question qui constitue la priorité des priorités. Elle survient, enfin, alors que les provocations du “polisario” et de ses commanditaires se multiplient au sujet d'un problème sur lequel l'unanimité du peuple marocain ne fait aucun doute.