Le Haut commissariat aux Eaux et Forêts et à la lutte contre la Désertification (HCEFLCD) a procédé au lancement de la campagne de reboisement 2007-2008 qui se poursuivra jusqu'au février 2008, indique jeudi un communiqué du HCEFLD.

Cette campagne, qui intervient suite aux pluies enregistrées dans les différentes régions du Maroc, porte sur la plantation de 40 millions d'arbres, dont 26 millions pour le reboisement de nouvelles plantations sur une superficie de 32.000 ha,

Le projet de loi de finances 2008 a été approuvé, mercredi, tôt dans la matinée, par la commission des finances et du développement économique de la Chambre des représentants.

Le projet de loi de finances 2008 table sur un taux de croissance de 6,8 pc, une baisse de la dette publique à 55,8 pc, un déficit budgétaire de 2,4 pc du PIB et un taux d'inflation ne dépassant pas 2 pc.


Sept des treize armateurs de la baie d'Algésiras qui possèdent des licences de pêche dans les eaux marocaines, en vertu de l'accord Maroc-UE, ont mis en vente leurs licences pour 10.000 euros chacune, en raison de la " "faiblesse des captures" " dans les zones poissonneuses du Maroc, a-t-on appris mercredi auprès des armateurs.


Le ministre délégué chargé des affaires économiques et générales, M. Rachid Talbi Alami, a démenti catégoriquement toute hausse des prix des produits de base subventionnés.
mardi, 01 novembre 2005 02:12

Mariage du mineur

Les cas où l’égalité est assurée entre l’homme et la femme face aux conditions du mariage :
L’âge du mariage : 18 ans révolus pour la femme et l’homme
“L’aptitude au mariage s’acquiert pour l’homme et pour la femme jouissant de leurs facultés mentales, à 18 ans grégoriens révolus” (article 19 du code de la famille).
Pour l’âge du mariage, la femme et l’homme sont placés sur un pied d’égalité, plus de distinction selon le sexe.
Cette règle a l’avantage d’uniformiser l’âge requis pour la jouissance des droits civils et politiques. On vote et on se marie femme, à l'âge de 18 ans. Aussi, la capacité matrimoniale est alignée sur la majorité légale qui est désormais fixée par le code de la famille à 18 ans (article 209 du code de la famille).
Une dispense d’âge pour le mariage des mineurs (article 20 du code de la famille)
Toutefois, une dispense d’âge est prévue par l’article 20 du code de la famille. Cette dispense bénéficie au garçon comme à la fille. Afin de prévenir les abus, et surtout pour prévenir les mariages précoces, la dispense n’est accordée qu’à de strictes conditions.
Elle est soumise à une autorisation du juge de la famille. Celui-ci rend une décision motivée expliquant l’intérêt et les raisons justifiant la dispense.