Il ne faut pas aller bien loin pour se développer dans un pays à bas coûts (offshore). Si les SSII ont longtemps privilégié l'Inde, les entreprises européennes et notamment françaises commencent à se tourner vers le Maroc, développant ainsi l'offshore de proximité ou 'nearshore'.

Après Logica CMG, Capgemini et Atos Origin, c'est donc au tour de Steria de prendre place dans le royaume chérifien. Le groupe français vient d''ouvrir à Casablanca un centre de services informatiques pour servir ses clients européens et locaux.


MM. Mohamed Ghannouchi, Premier ministre, et son homologue marocain, M. Abbas El Fassi, ont présidé, le 22 février, la clôture de la 14ème session de la grande commission mixte tuniso-marocaine. Ils ont signé, à cette occasion, le procès-verbal de la session.
mardi, 29 janvier 2008 09:25

Le Maroc hors la loi… européenne

L’heure est grave. Le Maroc pourrait perdre un de ses fleurons économique: l’offshoring. La menace vient de la France qui reste l’un des plus gros pourvoyeurs, notamment en centres d’appels délocalisés. Mais ce pays n’est pas seul à brandir cette menace. Il est épaulé par tous les membres de l’UE. Désormais, les délocalisations des entreprises européennes au Maroc (centres d’appels notamment) dépendent de la capacité du Royaume à protéger les données personnelles. Celles-ci concernent toutes les informations relatives au profilage des clients.

C'est une étape politique décisive dans leurs relations à laquelle ils impriment une dimension significative. La visite que M. Per Stig Moller, ministre danois des Affaires étrangères, vient d'effectuer au Maroc a été marquée, c'est le moins que l'on puisse dire, par une série d'événements qui confèrent à notre coopération un nouvel enclenchement, une impulsion inédite. Avec son homologue marocain, M. Taïeb Fassi Fihri, il vient de signer un «protocole d'entente pour des consultations politiques régulières», et dans la foulée, comme pour mieux enraciner le rapprochement entre Rabat et Copenhague,

M.Mezouar qui était jeudi soir l'invité de l'émission "Tiyarat" (Courants) diffusée par la 2ème chaîne de télévision nationale "2M", a indiqué que le gouvernement est venu avec une nouvelle approche sur la réforme fiscale afin de créer une dynamique économique et de résoudre les déséquilibres sociaux au Maroc.

Cette nouvelle approche, qui vise à augmenter le pouvoir d'achat des citoyens et à ouvrir des opportunités d'emploi et des initiatives privées pour les jeunes, comporte pour la première fois une vision réformatrice de la fiscalité à moyen terme, a-t-il ajouté.


M.Mezouar qui était jeudi soir l'invité de l'émission "Tiyarat" (Courants) diffusée par la 2ème chaîne de télévision nationale "2M", a indiqué que le gouvernement est venu avec une nouvelle approche sur la réforme fiscale afin de créer une dynamique économique et de résoudre les déséquilibres sociaux au Maroc.

Cette nouvelle approche, qui vise à augmenter le pouvoir d'achat des citoyens et à ouvrir des opportunités d'emploi et des initiatives privées pour les jeunes, comporte pour la première fois une vision réformatrice de la fiscalité à moyen terme, a-t-il ajouté.


 Une caravane de sensibilisation relative au programme de généralisation des technologies de l'information et de la communication (TIC) dans l'enseignement public au Maroc "Genie", a été lancée mercredi à Khénifra.


lundi, 03 décembre 2007 06:13

revue de la presse nationale .

Les activités royales à Sidi Ifni et l'adoption de la loi de Finances 2008 font lundi la "Une" de la presse nationale.

Les quotidiens indiquent que SM le Roi Mohammed VI a procédé, samedi dans la commune rurale de Sbouya, relevant du cercle de Sidi Ifni (province de Tiznit), au lancement du programme d'alimentation du cercle de Sbouya et de 19 douars en eau potable, pour un coût global de 2.570.000 DH.


Le premier congrès des associations marocaines de Catalogne s'est tenu le week-end dernier dans la ville de Barcelone, sous le thème "l'action associative : réalités et perspectives".

Une vingtaine d'associations et d'organisations marocaines de Catalogne ont participé à cette rencontre organisée à l'initiative des associations "La Llum del Nord pour la citoyenneté et la coopération entre les peuples", l'association des travailleurs et des immigrés marocains de Catalogne "ATIMCA", "Adib Biladi" et "Ummi", une association des femmes immigrées marocaines, a-t-on appris auprès des organisateurs.


La justice est devenue un acteur principal dans la préservation de la sécurité sociale et économique, une garante essentielle de la légitimité et des limites ente les pouvoirs et un catalyseur pour les investissements, a indiqué mardi à Marrakech, M. Abdelwahed Radi, ministre de la Justice.


Page 1 sur 4