Le Maroc participe aux travaux de la Conférence ministérielle internationale sur la grippe aviaire et la grippe pandémique, ouverts ce mardi à Delhi par le ministre indien de la Santé, M. Anbumani Ramadoss.

La délégation marocaine à cette Conférence à laquelle participent 600 délégués représentant une centaine de pays et une vingtaine d'Organisations internationales, est composée du secrétaire général du ministère de la Santé, M. Fouad Hamadi, de l'ambassadeur du Maroc en Inde, M. Larbi Moukhariq et du directeur de l'épidémiologie et de la lutte contre les maladies, M. Noureddine Chaouki.


La première intervention chirurgicale d'implant cochléaire à Marrakech a été réalisée, samedi, par une équipe de deux professeurs marocains du Centre Hospitalier Universitaires (CHU) Mohammed VI en faveur d'une fille de deux ans qui souffrait de surdité sévère.


Un exercice de simulation de lutte contre les incendies, le premier du genre au Maroc, a été organisé dimanche dans l'ancienne médina de Fès.


Le professeur universitaire El Mostafa Rezrazi a participé aux travaux d'un forum organisé dernièrement au Japon sur la société civile africaine.


vendredi, 25 mai 2007 21:26

Forum national du PPS

..Le PPS organise, le 26 mai à Ouarzazate, un important forum national autour de l'initiative nationale pour le développement humain (INDH), sous le thème:
« Comment l’action politique peut-elle contribuer au développement humain ». Plusieurs sujets sont à l’ordre du jour : « l’expérience des association avec l’INDH », « La femme et l’INDH », « Les partis politiques, la décentralisation et l’INDH »…

Une Marocaine de 37 ans vivant en Espagne a donné naissance, jeudi, à un quadruplé après trente-trois semaines de gestation, annonce-t-on de source hospitalière.
L'accouchement s'est déroulé normalement, sans césarienne, bien que la maman a souffert ensuite de quelques complications, ce qui a nécessité une petite intervention chirurgicale.

Morocco launched a national strategy for gender equality aimed at reducing the gap between men and women through the full participation of women in the development process in all fields on Thursday (18 May) in Rabat. The strategy, which was presented by the State Secretariat in charge of the Family, Childhood and Handicapped People with the technical support of the German Co-operation for Development (GTZ) organisation, proposes five intervention fields, namely civic rights, decision-making, socio-economic rights, and individual and collective behaviours to face sexist stereotypes.

State Secretary Yasmina Baddou said her department will play a key role in implementing the strategy by working out a sector plan with measures to be taken and co-ordination schemes with the different operators.

Ce nouveau texte suscite cependant des interrogations :
L’épouse tenue de prendre “en charge… avec son époux… la responsabilité de la gestion des affaires du foyer familial et des enfants” (alinéa 3 de l’article 51 du code de la famille), est-elle obligée d’avoir un travail rémunéré pour faire face à ses nouvelles obligations ?
En fait, la nouvelle règle est beaucoup plus une reconnaissance de la prise en charge par l’épouse avec son mari de la responsabilité familiale, que ce soit par son salaire ou par son travail domestique, qu’une obligation à son égard.
Aussi, cette nouvelle règle n’est pas une porte ouverte aux maris qui, sous prétexte de chômage forcé ou provoqué, vont penser qu’ils ont désormais le droit de se décharger sur leurs épouses pour assumer seules les charges de ménage. Cette remarque nous amène à soulever une autre interrogation.
Le mari est-il toujours tenu d’entretenir femme et enfants ?
Les textes du nouveau code de la famille répondent clairement par l’affirmative à cette question (les articles 195 et 197).