Les établissements de protection sociale, entre les exigences de la loi et la nécessite de la qualification" est le thème d'une journée d'étude qui sera organisée le 18 septembre courant à Casablanca, à l'initiative de l'Entraide nationale.

Le Maroc a décidé d'interdire «toute importation d'espèces sensibles à la fièvre aphteuse ainsi que leurs produits à partir du Royaume Uni», après la découverte d'un foyer de cette maladie virale en Grande Bretagne.

Le nombre de touristes ayant visité le Maroc durant les quatre premiers mois de 2007, a atteint quelque 1,8 million, un chiffre en hausse de 6% par rapport au niveau enregistré une année auparavant, a déclaré mardi le ministère marocain du Tourisme.

mardi, 01 novembre 2005 02:12

Mariage du mineur

Les cas où l’égalité est assurée entre l’homme et la femme face aux conditions du mariage :
L’âge du mariage : 18 ans révolus pour la femme et l’homme
“L’aptitude au mariage s’acquiert pour l’homme et pour la femme jouissant de leurs facultés mentales, à 18 ans grégoriens révolus” (article 19 du code de la famille).
Pour l’âge du mariage, la femme et l’homme sont placés sur un pied d’égalité, plus de distinction selon le sexe.
Cette règle a l’avantage d’uniformiser l’âge requis pour la jouissance des droits civils et politiques. On vote et on se marie femme, à l'âge de 18 ans. Aussi, la capacité matrimoniale est alignée sur la majorité légale qui est désormais fixée par le code de la famille à 18 ans (article 209 du code de la famille).
Une dispense d’âge pour le mariage des mineurs (article 20 du code de la famille)
Toutefois, une dispense d’âge est prévue par l’article 20 du code de la famille. Cette dispense bénéficie au garçon comme à la fille. Afin de prévenir les abus, et surtout pour prévenir les mariages précoces, la dispense n’est accordée qu’à de strictes conditions.
Elle est soumise à une autorisation du juge de la famille. Celui-ci rend une décision motivée expliquant l’intérêt et les raisons justifiant la dispense.