vendredi, 14 décembre 2007 06:02

revue de la presse nationale 14-12-2007

Les activités royales, la question de l'intégrité territoriale du pays, le message royal adressé aux participants à la 5ème édition des "Intégrales de l'investissement" et l'hommage du FIFM au cinéma égyptien focalisent, vendredi, l'attention de la presse nationale.

La presse souligne que SM le Roi Mohammed VI a Présidé, jeudi au Palais Royal de Casablanca, un Conseil des ministres, au cours duquel il a été procédé à l'examen et à l'approbation de 9 projets de lois, de 13 projets de décrets et de deux accords internationaux.


Le Maroc a réitéré dimanche le grand intérêt qu'il porte pour les nobles principes et valeurs qui ont présidé à l'élaboration de la convention d'Ottawa sur l'interdiction et la destruction des mines antipersonnel.

L'ambassadeur du Maroc à Amman, M. Mohamed Mael-Ainin, qui a présidé la délégation marocaine aux travaux de la 8-ème Conférence des pays engagés dans la Convention internationale sur l'interdiction de l'emploi, du stockage, de la production et

Au cours des vingt dernières années, l'industrie pharmaceutique marocaine a enregistré une croissance considérable. Ses salariés sont pleinement satisfaits de ces résultats, mais affirment que beaucoup reste encore à faire pour asseoir un développement durable.

...Cette fois-ci les pharmaciens ne trouvent rien à y redire. Le projet de décret, relatif à l’exercice du métier de pharmacien et à l’ouverture de pharmacies et entreprises pharmaceutiques, a fait l’objet d’une totale concertation entre les parties concernées.
alkhatabiLa guerre des Rifains contre le colonisateur espagnol et la fondation de l'Etat du Rif par Abdel-Krim Al Khattabi continuent de susciter un grand intérêt sur le plan académique par les historiens et les chercheurs.
 La lettre envoyée par Mohamed Azerkane, compagnon d'armes d'Abdel-Krim Al Khattabi et son ministre des Affaires étrangères, en1923 à M. Saavedra, a un grand intérêt historique. Nous la reproduisons, ici, pour contribuer à éclaircir un côté obscur de l'histoire du Maroc.
 Il fut présenté à feu S.M. Mohammed V, le 11 janvier 1944
C'est dans la fierté et la détermination que toutes les composantes patriotiques du Maroc célèbrent aujourd'hui le 63e anniversaire de la présentation du Manifeste de l'Indépendance. Le 11 janvier 1944, le Parti de l'Istiqlal nouvellement créé, présentait à S.M.

Le code de la famille marocain est une source d'inspiration pour le monde arabo-musulman et même pour le monde occidental, a souligné jeudi lors d'une conférence à Washington, Rajaâ Naji El-Mekkaoui, professeur de l'enseignement supérieur et chercheur en droit privé, qui a été la première femme à présenter devant SM le Roi Mohammed VI une causerie religieuse pendant le mois sacré du ramadan, en 2003.
Elle a noté que ce nouveau texte est révolutionnaire à bien des égards et notamment en ce qui concerne la consécration des droits de l'enfant.
S'adressant à un parterre de chercheurs, professeurs et étudiants lors de cette conférence tenue au Centre des Etudes arabes contemporaines de l'université Georgetown, Mme El-Mekkaoui a indiqué que ce code, considéré comme Œ'un modèle extraordinaire'' par le monde arabo-musulman et par le monde en développement, en général, a été accueilli favorablement en Occident et a même eu un impact sur ce genre de législations dans certains pays.

Avec le nouveau code de la famille, c’est sous une nouvelle ère que peuvent vivre les nouveaux mariés, celle de l’engagement à deux pour la vie pour le meilleur et pour le pire. L’épouse a désormais le droit d’imposer à son époux que leur union soit de nature monogamique.
Avec le code de la famille, le remariage de l’époux encore engagé dans les liens d’un mariage n’est plus un droit, c’est une permission soumise à une autorisation du juge.
Ainsi, le code de la famille coupe court à toutes les surenchères et revendications saugrenues qui, à court d’arguments pour convaincre des bienfaits de la polygamie, la présentent comme étant un droit des femmes. Ils omettent de préciser que c’est au détriment de celui de la première épouse que la deuxième va exercer son droit d’épouser un homme déjà lié à une autre femme.
Désormais, la voie qui mène à la polygamie n’est qu’entrouverte. Le mariage polygamique est soumis, par les nouveaux textes, à de sévères restrictions.