vendredi, 15 août 2008 10:49

Paris : Trois des dix artisans venus de Fès Spécial

Écrit par Le Parisien
Évaluer cet élément
(0 Votes)

ceramiste marocainTrois des dix artisans venus de Fès (Maroc) participent encore aux finitions délicates de la mosquée, qui sera prête pour les fidèles dès le ramadan, en septembre.
La mosquée de Créteil se termine. Elle sera probablement ouverte aux fidèles pendant la période de jeûne du mois de ramadan qui commence début septembre. Les gros travaux sont quasiment terminés et le minaret, qui s’élève à douze mètres du toit, arbore déjà le croissant, couleur bronze.

Restent les finitions intérieures et non des moindres, puisqu’il s’agit de céramiques, toutes en couleurs, nécessitant un travail minutieux.

Nicolas Sarkozy invité à l’inauguration

Pour réaliser ce décor digne des grandes mosquées, des ouvriers marocains spécialisés dans la sculpture sur plâtre et bois sont à l’oeuvre depuis plus de deux mois. Ces céramistes sont venus de Fès, la perle de l’architecture arabo-andalouse. Une dizaine au total, dépêchés par une société marocaine dans le cadre d’un accord avec l’Association musulmane de Créteil qui gère la mosquée. Tous ont eu des contrats de travail temporaire. Sept sont déjà repartis à la fin de leur mission. Parmi les trois ouvriers qui restent, Abdallah, 37 ans.

« Il y a plus de travail que prévu. Du coup, on met les bouchées doubles et on n’a plus le temps de sortir. Je n’ai rien vu ni de Créteil ni de Paris. C’est dommage. Mais je ne regrette rien. Etre choisi pour cette mosquée est un honneur pour moi. J’éprouve le même plaisir que lorsque j’ai travaillé, il y a quelques années déjà, à la mosquée Hassan-II de Casablanca. C’est la même méthode et les mêmes pièces marocaines de grande valeur », raconte Abdallah.

Aquelques pas, Oussama, 30 ans, cimente une immense colonne de la salle des prière. Lui aussi est d’une famille de céramistes de Fès. Il éprouve le même sentiment de fierté. « Dire que j’ai participé à ce décor, c’est quelque chose. Beaucoup de céramistes du Maroc voulaient venir. Je suis fier d’avoir été du voyage. Car, travailler dans une mosquée, à Créteil ou ailleurs, c’est énorme pour le musulman que je suis », observe-t-il, rieur. Lui est content de repartir début septembre : « Nous travaillons ici, à plein-temps, depuis plus de deux mois et je commence à sentir la fatigue. J’ai hâte de revoir ma famille et ça tombe bien avec le début du ramadan. » D’ici là, 40 t de céramiques et de bois sculpté vont encore arriver à Créteil pour les derniers travaux.

Outre la salle de prière qui peut accueillir jusqu’à 2 500 fidèles (hommes et femmes séparés), l’association musulmane qui gère cette mosquée espère de nombreux visiteurs pour sa partie culturelle, le salon de thé, le hammam… dont les locaux seront dotés du même décor.

Et si elle espère son ouverture en septembre, l’association a déjà invité le président Sarkozy à « officier l’inauguration à une date, dit-on, que le président aura choisie ».

Le Parisien

Lu 4289 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.