×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 388

Economie (220)

dimanche, 04 mai 2008 10:33

Levée de l'alerte concernant les huiles de tournesol

Écrit par
 Huile tournesolLe ministère de l'Agriculture et de la Pêche maritime a annoncé dimanche la levée de l'alerte concernant les huiles de tournesol et précise que les huiles disponibles sur le marché national à partir du 5 mai 2008 peuvent être considérées conformes aux normes sanitaires en vigueur et ne présentent aucun risque pour la santé du consommateur.

"(à) les autorités sanitaires marocaines lèvent l'alerte du 27/04/08 et annoncent que les huiles de tournesol disponibles sur le marché national à partir du 5 mai 2008 peuvent être considérées conformes aux normes sanitaires en vigueur et ne présentent aucun risque d'aucune sorte pour la santé du consommateur", indique un communiqué du ministère de l'Agriculture et de la Pêche maritime, parvenu à la MAP.

petronasAprès quatre ans de forage au large des côtes marocaines, la société malaisienne Petronas a indiqué jeudi qu'elle était optimiste quant à la possibilité de trouver des réserves de pétrole et de gaz commercialement viables.

Le Maroc est le seul pays de Maghreb qui ne produit pas de petrole. Cependant plus de 25 compagnies prospectent actuellement à travers le royaume, encouragées en cela par des incitations fiscales interessantes : exemption de l'impôt sur les sociétés et un plafond de 25% pour la part de l'etat les futures concessions.

mercredi, 23 avril 2008 12:21

Sa Majesté le Roi lance le Plan Maroc Vert

Écrit par

Baptisé «Plan Maroc Vert», le programme de relance de l’agriculture marocaine vise d’atteindre un PIB supplémentaire de 70 à 100 milliards de dirhams.


Plan Maroc Vert. C’est  le nom que porte la nouvelle stratégie agricole  marocaine qui se veut un programme de relance ambitieux, mais pragmatique. Et c’est devant SM le Roi Mohammed VI et SAR le Prince Moulay Rachid que Aziz Akhannouch, ministre de l’Agriculture et de la Pêche maritime, a présenté hier les grandes lignes de cette stratégie financée par le Fonds Hassan II pour le développement économique et social.


fillon marocLe premier ministre François Fillon, en visite officielle au Maroc, a souhaité, vendredi 18 avril, que le siège de l'Union pour la Méditerrannée se situe sur "la rive sud". Ce projet, porté par le président français Nicolas Sarkozy et qui doit être lancé le 13 juillet 2008 à Paris, vise à associer les vingt-sept Etats de l'Union européenne aux Etats riverains de la Méditerranée qui ne sont pas membres de l'UE.

Le Maroc et la France ont signé,  vendredi à Rabat, deux conventions portant sur la gestion active  de la dette intérieure et de la trésorerie publique et le  financement du programme d'action de la Direction générale des  Collectivités locales (DGCL). 

Ces deux conventions ont été signées en présence du ministre  marocain de l'Economie et des Finances, Salaheddine Mezouar, et  de la ministre française de l'Economie, de l'Industrie et de  l'Emploi, Mme Christine Lagarde, dans le cadre de la 9è réunion de haut niveaux maroco-française, selon un communiqué publié par le  ministère de l'Economie et des Finances. 


Sept mois après la visite de Nicolas Sarkozy au Maroc, François Fillon était en fin de semaine à Rabat pour coprésider le neuvième séminaire gouvernemental franco-marocain, mais également la tenue d'une réunion du Groupe d'impulsion économique franco-marocain (GIEFM) mis en place il y a quelques années par Dominique de Villepin. Cette visite a été l'occasion pour le Premier ministre et ses interlocuteurs marocains de concrétiser les engagements pris lors de la visite du président français.

fillonfranceLe Premier ministre François Fillon est venu jeudi et vendredi au Maroc pour mettre sur les rails les engagements pris en octobre par Nicolas Sarkozy, et proposer l'aide de la France à la formation professionnelle marocaine qui est "la clé de la croissance".

"Je suis venu pour enclencher tous ces projets", a-t-il dit à ses interlocuteurs marocains alors qu'il était accompagné de six membres de son gouvernement, parmi lesquels le ministre des Affaires étrangères Bernard Kouchner et sa collègue de l'Economie, Christine Lagarde.


Invitée des PDE d’ALM, Bouthayna Iraqui, présidente de l’Association des femmes chefs d’entreprises au Maroc, s’est penchée sur les outils de promotion de la création d’entreprise dans la conjoncture économique actuelle.


Pouvoir d’achat, salaire minimum interprofessionnel garanti (SMIG), Moukawalati, hausse des prix des matières premières, impact de la crise américaine des subprimes sur l’économie mondiale…

S'exprimant, mardi soir au siège de l'Ecole supérieure des travaux publics (ESTP) de Paris, lors d'une conférence intitulée "Le Maroc en mouvement" et initiée par le Mouvement des jeunes istiqlaliens (MJI) de France, M. Ghellab a souligné que le secteur touristique connaît une croissance à deux chiffres depuis 2003, faisant remarquer à ce propos que le Royaume a accueilli 7,5 millions de touristes en 2007 contre 4,3 millions quatre ans auparavant.

Au cours de cette conférence, le ministre a évoqué les changements récents au Maroc, ceux engagés par l'actuel gouvernement et les défis auxquels fait face le Royaume.


Le Maroc offre aux investisseurs des conditions de succès, grâce à ses nombreux atouts économiques, ses ressources et son potentiel humain, aux perspectives qui s'ouvrent à lui en tant que trait d'union entre l'Europe, l'Afrique et l'espace méditerranéen, et aussi à la volonté des pouvoirs publics d'encourager les investisseurs par des moyens d'incitation très favorables, a souligné Mme Souriya Otmani, consule générale du Royaume du Maroc à Montréal.

Page 9 sur 16