Economie (220)

mercredi, 24 décembre 2008 12:52

lancement commercial de la Zone Franche Logistique de Tanger-Med

Écrit par
L’agence spéciale TMSA a  procédé lundi au lancement commercial de la Zone Franche Logistique Tanger Med, dont la gestion et ont été confiés à la société  Medhub.

L’agence spéciale Tanger Méditerranée (TMSA) a  procédé lundi au lancement commercial de la Zone Franche Logistique Tanger Med, dont la gestion et le développement ont été confiés à la société  Medhub filiale à 100 % de TMSA.

Située au sein du complexe portuaire Tanger-Med, la Zone Franche  Logistique a été créée avec l’ambition d’asseoir une position de plate-forme logistique leader dans les régions Europe, Méditerranée et Afrique de l’Ouest. Le lancement de cette activité constitue ainsi une étape importante dans la réalisation du projet Tanger-Med.
mardi, 23 décembre 2008 09:08

Le Maroc a de nouveau amélioré ses chiffres

Écrit par
Dans son édition 2008, «Faits saillants du tourisme», de l’Organisation mondiale du tourisme (OMT), la destination Afrique figure parmi les régions les plus performantes en 2007. Les arrivées y ayant progressé de 7% (c’est le taux moyen depuis 2000) pour se porter à 44 millions de visiteurs. Pendant ce temps, les recettes se sont accrues de 8%, en valeur réelle, pour atteindre un peu plus de 28 milliards de dollars.
Dans cette tendance haussière, «le Maroc a de nouveau amélioré ses chiffres, avec une hausse de 13% en 2007», écrivent les auteurs du document. Plus, ils considèrent le pays comme une des «valeurs sûres» des destinations du continent.
 Le Maroc s'est doté d'une société de crédits carbone pour un montant de 26,5 millions d'euros dans le cadre du Protocole de Kyoto sur le changement climatique, a-t-on appris lundi de source officielle à Rabat, où l'on souligne qu'il s'agit d'une première en Afrique.
Une première en Afrique : Création d'une société de crédits carbone au Maroc
Les actionnaires de cette société - le Fonds capital carbone Maroc (FCCM) - sont la Caisse de dépôts et de gestion du Maroc (CDG) avec 50%, la Caisse (française) des dépôts et consignations avec 25% et la Banque européenne d'investissement (BEI) avec 25%.

Le gouvernement marocain a annoncé vendredi qu’il a investi en 2008 plus de 56 millions d’euros dans la prospection pétrolière à travers des contrats signés avec plusieurs sociétés étrangères, rapporte African Manager. 
Selon le gouvernement, la stratégie du Maroc en matière de prospection pétrolière a permis d’attirer 29 sociétés pétrolières étrangères et les négociations avec ces dernières ont abouti à la signature de six contrats de reconnaissance et neuf accords pétroliers. (Lundi 8 Décembre - 11:47)

Des ambassadeurs des pays de l'UE et le chef de la délégation de la Commission européenne au Maroc ont effectué, mercredi, une visite dans la région de Meknès-Tafilalet où ils ont rencontré les représentants des autorités locales et les opérateurs économiques des secteurs agricole et agro-industriel.
La diplomatie marocaine veut se mobiliser pour donner un coup de fouet à l'économie marocaine. On veut une implication active des conseillers économiques pour servir de relais permanent entre les opérateurs nationaux et étrangers.

En cette conjoncture internationale caractérisée par la crise économique et financière, le Maroc est appelé à trouver les meilleures voies pour renforcer sa position et gagner de nouveaux marchés. Le ministère des Affaires étrangères a l'intention de revitaliser la diplomatie économique. Ainsi, la cinquième table ronde sur la promotion économique du Maroc à l'étranger a été totalement consacrée à ce sujet qui réunit les responsables économiques, les représentants du secteur privé et les diplomates en charge des questions économiques.

       
     
Miraflores Group fête en grande pompe son troisième anniversaire d'existence au Maroc. Ce spécialiste espagnol de l'immobilier haut standing a organisé à cette occasion une importante rencontre en présence d'une pléiade d'hommes d'affaires, de politiciens, de cadres de l'administration locale et des clients de la société.
Une seule expression est sur les lèvres des actionnaires et des cadres de la société
L'Indice des prix à la  production a enregistré en octobre 2008 au Maroc une baisse au  niveau des secteurs des industries manufacturières et minières,  par rapport au mois précédent, a indiqué mercredi le Haut  commissariat au plan (HCP) selon son enquête menseuelle.
L'Indice des prix à la production dans le secteur marocain des industries manufacturières a affiché, en octobre 2008, une baisse  de 3,4% par rapport à septembre dernier, a précisé le HCP. 
Malgré le formidable essor des Technologies de l'information et de la communication (TIC) au Maroc, leur utilisation dans le secteur de la micro-entreprise reste encore très marginale.

Une étude de PlaNet Finance Maroc, réalisée en octobre dernier, démontre que 76% d'un échantillon de près de 300 micro-entrepreneurs n'avaient jamais encore utilisé un ordinateur. Ce dernier reste un outil inconnu et compliqué dont ils ne perçoivent pas l'utilité pour leurs activités.
Rien n’affecte l’investissement au Maroc. Crise financière mondiale ou non, le Maroc reste toujours aussi prisé par les investisseurs étrangers. Ces derniers continuent à inscrire Marrakech en tête de leurs priorités d’investissement.

Après Paris, Bruxelles et Londres, Marrakech suscite aujourd’hui l’attention des investisseurs dans le secteur de la mode. C’est ainsi que mercredi dernier, le groupe emirati Abou Dhabi Investment House (ADIH) a procédé au lancement des travaux du projet «Porta Moda Marrakech», étendu sur une superficie de plus de 300.000 m2 et situé à une dizaine de kilomètres de Marrakech (sur la route de Tamesloht).

Page 6 sur 16