Economie (220)

Le Maroc figure parmi les dix pays qui ont résisté à la crise financière mondiale, aux côtés de la Chine, du Brésil, de la Roumanie, de la Thaïlande, de la Corée du Nord, de l’Iran, de la Malaisie, de l’Arménie et des Emirats Arabes Unis.


Le Maroc fait partie des 10 pays à travers le monde qui sont le moins touchés par la crise financière actuelle. C’est ce que vient d’annoncer dans une enquête le quotidien belge l’Echo dans son supplément spécialisé Mon Argent. À côté du Maroc, il y a la Chine, le Brésil, la Roumanie, la Thaïlande, la Corée du Nord, l’Iran, la Malaisie, l’Arménie et les Emirats arabes unis.

L'Agence nationale pour la promotion de l'emploi et des compétences (Anapec) et le Service de l'emploi de la Catalogne (SOC) ont signé, vendredi à Rabat, une convention cadre de partenariat en matière d'intermédiation et de formation professionnelle au Maroc.

jeudi, 06 novembre 2008 06:51

Veolia investit 170MEuro au Maroc

Écrit par
Le groupe français Veolia a annoncé au Maroc un plan de dépollution d'une partie du littoral atlantique pour un investissement de 1,83 milliard de dirhams (170 millions d'euros), a-t-on appris aujourd'hui auprès de ce groupe à Casablanca.

Le plan vise l'assainissement du littoral aux alentours de la vallée de l'oued Bouregreg qui sépare les deux villes jumelles Rabat et Salé.
mercredi, 29 octobre 2008 05:36

Royal Air Maroc se développe

Écrit par
ram_flights.jpgRoyal Air Maroc poursuit sa croissance. La compagnie marocaine a augmenté de 10% ses capacités à l’entrée en vigueur du programme hiver 2008-2009 par rapport à l’hiver dernier. Elle pourrait également être privatisée.

L’offre vers la France notamment a été accrue. Paris (Orly) a vu une augmentation de la capacité de la compagnie de 13%. La liaison vers Casablanca est par exemple assurée cinq fois par jour. Vers la province, les capacités ont augmenté de 23%.

mardi, 28 octobre 2008 05:44

La bourse marocaine en chute libre de plus de 4,5 %

Écrit par
La bourse de Casablanca a clôturé lundi sa première séance cotation de la semaine sur une baisse de plus de 4,5 pour cent, une chute qui risque de faire plonger les cours des 77 titres cotés dans un véritable trend baissier, a constaté APA .

Les grandes capitalisations ont même accusé de fortes baisses frôlant les 6 pour cent, seuil permis avant la réservation à la baisse alors que d’autres titres se sont vu acculer à une régression au-dessous de leur valeur initiale d’introduction en bourse.

L'Union européenne a approuvé lundi à Luxembourg, l'octroi au Maroc d'un Statut avancé, une première au niveau européen, qui vient satisfaire le souhait du Royaume de disposer d'un statut intermédiaire entre celui de l'adhésion totale et celui de pays associé.
C'est une première en ce sens que l'union européenne n'a accordé un tel statut à aucun pays extra-européen, ce qui constitue une reconnaissance, partagée avec d'autres institutions internationales, des performances du Maroc en matière de démocratie, de droits de l'homme et en matière économique.

La candidature du Royaume pour devenir membre permanent du Comité a été avalisée par l'ensemble des délégués.

Par ailleurs, le ministre délégué chargé des Affaires économiques et générales, Nizar Baraka, en visite à Paris dans le cadre de la réunion stratégique de haut niveau sur le programme Mena-OCDE pour l'Investissement, a eu des entretiens avec le secrétaire général de l'OCDE,

Le gouverneur de la Banque  centrale marocaine (Bank Al Maghrib) Abdellatif Jouahri a assuré  mardi à Marrakech que l'économie marocaine reste à l'abri de la  crise qui sévit actuellement dans les grandes places financières  mondiales.

Dans une déclaration publiée en marge des travaux de la 32ème  session ordinaire du Conseil des gouverneurs des Banques centrales et des instituts d'émission arabes, il a cependant fait savoir que le Maroc reste prudent et suit de très près les évolutions de  cette crise pour parer à un quelconque risque.

Le Maroc a réussi à maintenir sa stabilité économique malgré l'inflation que connaît l'économie mondiale grâce aux réformes initiées par le gouvernement, selon le Financial Times.


Les réformes initiées par le gouvernement marocain ont renforcé l'économie du pays et permis d'absorber le choc engendré par la flambée des cours des produits énergétiques et céréaliers, écrit jeudi le quotidien britannique des milieux d'affaires,

Maroc Telecom a été pré-qualifié pour la privatisation de la Société des télécommunications du Mali (Sotelma).

Les entreprises sélectionnées durant cette phase vont soumissionner à l’appel d’offres international qui sera lancé par le gouvernement pour la désignation de l’adjudicataire définitif de la privatisation de la Sotelma, qui prévoit la cession de 51% du capital à un partenaire stratégique, contre 19% qui seront cédés au grand public et 10% réservés aux salariés de la société.

La part de l’Etat sera de 20%.
Page 7 sur 16