samedi, 06 juin 2009 05:42

Le Maroc classé 30e position sur les destinations offshore Spécial

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Le Maroc, qui ne figurait pas en 2006 au classement des destinations offshore établi par le cabinet de conseil AT Kearney, a décroché en 2008 la 30e position sur les destinations offshore les plus compétitives, a affirmé, jeudi à Rabat, le ministre du Commerce, de l'Industrie et des Nouvelles technologies, Ahmed Reda Chami.

Présentant un exposé à l'ouverture de la deuxième édition de la plénière offshoring, organisée par la section Rabat du Centre des jeunes dirigeants (CJD), M. Chami a souligné que le Maroc a drainé en 2008 plus d'investissement au niveau du nearshore par rapport à la Tunisie qui est classée 17e au niveau mondial.

L'offre de la valeur Maroc dans ce secteur s'articule autour de trois dimensions qui traversent la logique d'accompagnement des secteurs industriels dans le pays, à savoir les infrastructures, la formation et la compétitivité, a indiqué le ministre lors de cette rencontre, tenue sous le thème «L'offre offshoring Maroc : état des lieux et perspectives d'avenir».

Pour M. Chami, le Maroc a réalisé une importante avancée sur le premier volet (infrastructures) notamment à travers les sites Casashore et Rabat Technopolis, outre Fès shore, Tétouan shore, Marrakech et Oujda, dont les travaux sont à pied d'oeuvre.

L'offshoring est parmi les secteurs porteurs d'avenir définis dans le cadre du Pacte national pour l'émergence industrielle qui constitue la continuité du Plan émergence, a dit le ministre, notant que ce secteur emploie aujourd'hui plus de 35.000 personnes dans la perspective de 100.000 postes d'emploi hautement qualifiés à l'horizon 2013.

Après la première édition de la plénière offshoring, tenue le 1er mars 2007, qui s'est assignée pour objectif de vulgariser le concept de l'offshoring, cette édition se veut un espace qui réunit les différents acteurs du secteur pour débattre de l'état des lieux, relever les insuffisances et formuler des propositions.

Deux axes majeurs ont structuré les travaux de cette rencontre, à savoir «L'état des lieux et perspectives du secteur de l'offshoring au Maroc» et «Les parcs de MedZ : état des lieux et attentes des opérateurs installés».

Lu 2749 fois
map

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.