samedi, 06 juin 2009 05:44

la vision du Maroc au sujet de la sécurité régionale selon Mr Taib Fassi Fihri Spécial

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lors de cette conférence, tenue au siège du Royal United Services Institute (Rusi), sur le thème : "Le Maroc, le Royaume-Uni et la sécurité en Méditerranée", Taib Fassi Fihri a rappelé, devant un parterre de diplomates, d'experts en matière de sécurité, de chercheurs et d'autres personnalités, les efforts déployés dans ce sens à plusieurs niveaux, dont l'Union européennes (UE), les pays du sud dans le cadre de l'Union pour la Méditerranée (UPM), de l'Otan, de l'OSCE et du Groupe des 5+5.

Le Maroc, en tant que pays africain et maghrébin et eu égard à ses relations spécifiques avec l'UE, de par le statut avancé, dont il jouit au sein de cet espace, et, de par sa position géographique, demeure un pays qui a des formulations à faire sur l'impératif d'un codéveloppement de part et d'autre de la Méditerranée et d'une plus grande stabilité et sécurité, a expliqué le ministre dans des déclarations à la presse à l'issue de la rencontre, qui s'est déroulée en présence de l'ambassadeur du Maroc au Royaume-Uni, Chrifa Lalla Joumala Alaoui, et de l'ambassadeur britannique à Rabat, Tim Morris.

Il a, dans ce sens, souligné l'importance d'un règlement du conflit israélo-arabe, rappelant que S.M. le Roi Mohammed VI est extrêmement engagé dans la recherche de la paix et l'édification d'un Etat palestinien indépendant.

Cela appelle de la part d'Israël une prise de conscience que seule la paix est à même d'assurer à toutes les parties la stabilité, la coopération et le progrès dans cette région importante et sensible du monde, a dit le ministre, qui a également évoqué la situation en Afrique sub-saharienne avec l'émergence de réseaux mafieux et de trafic en tout genre, dont le trafic des êtres humains, des petites armes et de drogues dures et légères.

"Cette connexion à laquelle on assiste aujourd'hui entre les mafias de narcotrafiquants en Amérique et en Atlantique de l'ouest est fort préoccupante", a dit M. Fassi Fihri, mettant l'accent sur la nécessité d'instituer un dialogue avec l'UE et avec des pays comme la Grande-Bretagne sur les dimensions économiques, sociales, politiques, stratégiques et sécuritaires.

Le responsable a, par ailleurs, relevé que la Grande-Bretagne, en tant que membre permanent du Conseil de sécurité de l'Onu, suit avec intérêt l'évolution de la situation au Moyen-Orient et au Maghreb et encourage le processus visant la recherche d'une solution politique de compromis de la question du Sahara marocain dans le cadre de la souveraineté territoriale marocaine et autour des principes et des fondamentaux de la Monarchie marocaine.

"Nous pensons que le Conseil de sécurité encourage également cette option", a-t-il dit, ajoutant que la rencontre a été également l'occasion de rappeler que cette question doit être promptement résolue afin de permettre au Maghreb de constituer non seulement un marché intégré mais aussi un front commun d'action pour la stabilité en Afrique, pour la résolution de la question du Moyen-Orient et aussi pour la promotion du partenariat euro-méditerranéen.

Taib Fassi Fihri n'a pas manqué de souligner l'importance du renforcement du dialogue politique entre le Maroc et la Grande-Bretagne, relevant qu'il s'agit-là d'un dialogue croissant en intensité et en imagination.

C'est aussi un dialogue utile pour identifier les pistes d'une plus grande coopération dans tous les domaines, a-t-il dit.

Par ailleurs, Taib Fassi Fihri a saisi l'occasion de séjour à Londres pour assister à un déjeuner-débat avec des représentants de la presse dans la capitale britannique, axé sur plusieurs questions relatives notamment à la région du Moyen-Orient et d'Afrique du Nord.

Le ministre des Affaires étrangères et de la coopération avait tenu mardi à Londres des entretiens avec son homologue britannique, David Miliband, et présidé avec le ministre au Foreign Office chargé du Moyen-Orient et de l'Afrique du Nord, Bill Rammell, les travaux de la quatrième session du Forum bilatéral du dialogue ministériel maroco-britannique.

Le Forum, instauré en 2006 entre les deux pays, offre le cadre de consultations qui se tiennent annuellement et alternativement dans les capitales des deux Royaumes dans le but de renforcer les relations bilatérales dans divers domaines et permettre un échange de vue régulier sur les questions régionales et internationales d'intérêt commun.

Lu 4398 fois
map

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.