mercredi, 02 septembre 2009 15:22

Les échanges extérieurs du Maroc présentent toujours la même physionomie Spécial

Écrit par Lahcen OUDOUD
Évaluer cet élément
(0 Votes)
les exportations du Royaume ont été encore une fois marquées par le comportement sur le marché international de la matière première phare du pays, en l'occurrence le phosphate et ses dérivés et de certains produits qui trouvent des difficultés à l'export, comme les produits textiles et les agrumes. Pour les importations, c'est également le statut quo concernant l'allègement des factures pétrolière et alimentaire, avec néanmoins

le renchérissement de l'approvisionnement en sucre. On note également la baisse des importations des produits finis d'équipement, selon les derniers indicateurs mensuels des échanges extérieurs relatifs aux sept premiers mois de l'année en cours fournis par l'Office des changes. Ces différentes évolutions se sont traduites en général par une baisse commune mais disproportionnée des exportations (-32,2%) et des importations (-21,2%). Ainsi, en ce qui concerne les exportations des phosphates et dérivés, la baisse est toujours de mise, mais l'Office a pris le soin dans sa dernière livraison d'élargir la comparaison aux années 2007 et 2006, au lieu de se contenter de l'année 2008 qui était exceptionnelle, comme le revendiquent souvent les responsables de l'OCP.

Les statistiques de l'Office des changes font ressortir que les ventes de phosphates et dérivés "qui constituent l'une des principales composantes des exportations" s'élèvent à fin juillet 2009 à 11,23 milliards de DH contre 32 MMDH à fin juillet 2008, soit un repli de 64,9% ou -20,76 MMDH. La comparaison avec les années précédentes a montré que les exportations du groupe OCP à fin juillet dernier n'ont baissé que de 7% par rapport à fin juillet 2007 et ont enregistré une progression de 17,4% par rapport à la même période de l'année 2006 (année d'activité normale, selon la même source). « L'évolution du chiffre d'affaires à l'exportation de l'OCP à fin juillet 2009 par rapport à la même période des années 2006 et 2007, s'explique par le maintien des cours à un niveau élevé », a-t-on expliqué. Par rapport à l'année dernière, ces cours sont en net recul. En effet, le prix moyen à l'exportation de l'acide phosphorique s'est dégringolé pour se situer à 4.856 DH/T contre 12.775 DH/T, une année auparavant. Ce qui fait que les exportations de ce produit ont chuté de 66,1% ou -9,15 MMDH (4,68 MMDH contre 13,84 MMDH) pour un volume en repli de 10,9% (965,7mt contre 1.083,8mt). Les ventes à l'étranger d'acide phosphorique ont stagné par rapport à fin juillet 2007 et elles ont enregistré une hausse de 13% ou +541,2 MDH par rapport à fin juillet 2006.

Idem pour les engrais naturels et chimiques, dont le prix moyen à l'exportation est passé de 6.983 DH/T à 2.567 DH/T. Ce qui s'est traduit par un recul de 64,2% ou -5,23 MMDH des expéditions de ce produit (2,91 MMDH contre 8,15 MMDH) pour une légère baisse en volume : -2,7% (1.136,8mt contre 1.168,2mt). Cette baisse est moins accentuée, si on fait la comparaison avec les années précédentes. Ainsi, comparées à fin juillet 2007, les exportations d'engrais naturels et chimiques se sont repliées de 28,5% ou -1,16 MMDH. Elles sont même en hausse de 12% ou +313,4 MDH par rapport à fin juillet 2006. S'agissant du textile, on note la hausse des ventes d'articles confectionnés en tissus (+78,9%), de linge de maison (+74 MDH) et d'articles de bonneterie (+1,2% ou +50,1 MDH). Toutefois, les ventes de vêtements confectionnés se sont inscrites en baisse (-2,7% ou -320,3 MDH).

Lu 3374 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.