jeudi, 24 décembre 2009 16:40

DIX jours après avoir ouvert ses portes, Koodza Maroc fait des émules Spécial

Écrit par Aïcha AKALAY
Évaluer cet élément
(0 Votes)
DIX jours après avoir ouvert ses portes, Koodza Maroc fait des émules. Avec un concept basé sur une stratégie marketing avant-gardiste (hard discount), l’enseigne sportive a attiré près de 8.500 visiteurs le premier week-end. Elle table sur une moyenne de 5.000 visiteurs par week-end.

Basé à Aïn Sebaâ, le discounter a réalisé le double de son chiffre d’affaires prévisionnel lors de la première semaine d’ouverture. «Nous tablions sur un CA 2010 de 25 millions de DH», déclare Hadil Zahnoun, directeur général de Koodza Maroc. Mais vu les succès des premiers jours, ce chiffre devrait être revu à la hausse.

La stratégie prix de la filiale d’Oxylane est au cœur de son succès. L’enseigne n’affiche aucun prix barré et ne fait jamais de soldes. «Le principe de Koodza est de justement proposer des prix bas toute l’année», argue Hadil Zahnoun. En guise de promotion, le discounter propose alors des ventes en lot. A titre d’exemple, la polaire, produit star de l’enseigne, est vendue à plus de 10.000 exemplaires en 10 jours). Cet article est proposé à 95 DH. Et pour une deuxième achetée, le client ne débourse que 85 DH. De façon générale, pour un même modèle le deuxième article est proposé 8 à 14% moins cher que le premier. Ce qui incite à acheter plus d’un article!
Quant aux produits, près de 95% d’entre eux sont importés. «Les articles Koodza sont produits dans 15 pays. 60% ont été confectionnés en Chine, le reste au Vietnam, en Malaisie, en France, en Italie et au Portugal», précise le management. Sauf que ces produits pâtissent d’un surcoût par rapport à ceux proposés en France et ce, à cause des 35% répercutés de droits de douane. Parmi les fournisseurs de Koodza, figure le Maroc. Ainsi 5% des produits de l’enseigne sont confectionnés localement, ce qui permet de proposer des prix jusqu’à 25% moins cher qu’en France sur le made in Maroc.
Curieusement, la politique prix de Koodza attire aussi les magasins de sport, de prêt-à-porter et même les grossistes de Derb Ghallef! L’enseigne a su cibler ses clients potentiels à travers une stratégie de mailing agressive: plus de 100.000 ont déjà été envoyés. Une cliente raconte avoir vu des personnes acheter des modèles par centaine. Toutefois, le directeur général de Koodza Maroc relativise ce phénomène: «A ce jour le panier moyen est de 400 DH et comporte moins de 10 exemplaires d’un même modèle. De plus, nous n’avons eu aucune grosse commande». En attendant de voir si ce phénomène prend de l’ampleur, des projets d’extensions sont déjà à l’étude. «Koodza cherche du foncier dans 11 villes, principalement à Rabat, Marrakech, Tanger, Agadir et Fès», confie Hadil Zahnoun. A Casablanca, Koodza souhaite asseoir sa présence en créant des antennes à Bouskoura et Californie.

Leconomiste
Lu 4161 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.