Le 4ème congrès pharmaceutique international du Conseil régional des pharmaciens d'officine du Sud (CRPOS) s'est ouvert, samedi à Casablanca, sous le thème "Le code du médicament et de la pharmacie".

Ce congrès, qui réunit des experts et professionnels marocains et étrangers venant d'Algérie, de la Tunisie, du Liban, de la France et du Togo, focalisera ses travaux sur les nouvelles dispositions du code du médicament et de la pharmacie.

La Commanderie des croyants (Imarat Al-Mouminine) tire sa légitimité des choix religieux de la Nation, qui a accepté de faire de l'Islam la religion de l'Etat depuis sa naissance, statut qui se trouve encore davantage consolidé par le fait que la Dynastie Alaouite est de lignée chérifienne, sachant que Amir Al-Mouminine est descendant du prophète Sidna Mohammed, paix et salut sur Lui.

La constitution, à laquelle les Marocains ont adhéré par une série de référendums, stipule que le Maroc est une Monarchie constitutionnelle, démocratique et sociale et que le Roi, Amir Al-Mouminine, est garant de la pérennité et de la continuité de l'Etat et protecteur des droits et des libertés des citoyens, des groupes sociaux et collectivités. Il est garant de l'indépendance de la Nation et de l'intégrité territoriale du Royaume dans ses frontières authentiques.

Les participants à la Rencontre Africaine de la Mutualité ont décidé, vendredi, la création de l'Union Africaine de la Mutualité (UAM) qui agira comme un espace regroupant des Unions, Fédérations et mutuelles Africaines et qui servira d'espace d'échanges, de coordination, de représentation et de plaidoyer du mouvement africain devant les instances nationales et internationales.

La question de la promotion de la femme est au centre de l'action gouvernementale au Maroc, a souligné, mercredi à New York, Mme Najah Rhardisse du Secrétariat d'Etat chargé de la famille, de l'enfance et des personnes handicapées, lors d'un débat à l'Assemble générale de l'ONU.

La femme marocaine a pu obtenir des acquis importants grâce à un environnement politique favorable, souligne une étude du Fonds des Nations Unies pour la population (FNUAP).
Qualifiant de "pas de géant" les réformes introduites au code de la famille, l'agence onusienne a également salué "le large consensus" ayant présidé à l'élaboration de la stratégie nationale visant l'élimination de la violence à l'égard des femmes.
Page 3 sur 3