Le port "Tanger-Med", sur lequel le public et le privé investissent trois milliards d'euros, vise une place de "premier choix" parmi les grands hubs de la Méditerranée et table sur une très forte activité logistique, souligne vendredi le quotidien économique français "Les Echos".

Dans le cadre de la manifestation "Medlog 2007", qui s'est déroulée cette semaine à Tanger, les autorité marocaines ont affiché de très grandes ambitions sur le nouveau port, voulu par SM le Roi Mohammed VI dans le cadre du désenclavement du Nord du pays, relève le journal dans un article sous le titre "Le nouveau port de Tanger veut créer 140.000 emplois d'ici à 2015".


La région de Meknès-Tafilalet, riche de son patrimoine naturel, historique et culturel ainsi que de sa main d'£uvre qualifiée, ouvre plusieurs horizons aux investisseurs pour de nombreuses opportunités, a souligné M. Hassan Bahi, directeur général du Centre Régional d'Investissement (CRI) de la région Meknès-Tafilalet.


Le Maroc a besoin de plus de flux financiers et d'une plus grande ouverture du marché européen à ses produits, surtout agricoles, afin de réaliser son programme 2007-2010, a affirmé M. Fathallah Oualalou, ancien ministre des Finances et de la Privatisation.

L'accord d'association entre le Maroc et l'Union européenne "a renforcé nos relations avec l'UE qui nous accompagne dans nos grandes réformes sociétales, économiques et politiques", a précisé M. Oualalou, dans un entretien publié dans la dernière livraison du mensuel du Monde arabe et de la Francophonie (Arabies).


vendredi, 19 octobre 2007 12:21

brèves régionales

L'association marocaine des chirurgiens orthopédistes et traumatologues du secteur public (AMOSEP) tiendra, les 23 et 24 novembre prochain à Marrakech, son 7ème congrès national sous le thème "prothèse totale du genou".


L'amélioration de la compétitivité de la région Gharb-Chrarda-Beni Hssen est tributaire de la création de nouveaux espaces d'investissement, dont des zones industrielles et d'activités économiques ainsi que des pépinières d'entreprises, a souligné le directeur du Centre régional d'investissement (CRI), M. Jamal Attari.


Une enquête auprès des entreprises installées dans la zone franche de Tanger (TFZ) a révélé que 92 pc des investisseurs sont satisfaits de la qualité des services offerts par cet espace dédié aux unités industrielles dont la production est destinée à l'export.

Les membres de l'Association nationale des fabricants de farine et huile de poisson (ANAFAP) projettent de construire une centrale thermique.Cette dernière, la première du genre en Afrique, coûtera trente millions de dollars.