×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 388

vendredi, 09 mars 2007 14:44

création de l'union africaine de la mutualité .

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Les participants à la Rencontre Africaine de la Mutualité ont décidé, vendredi, la création de l'Union Africaine de la Mutualité (UAM) qui agira comme un espace regroupant des Unions, Fédérations et mutuelles Africaines et qui servira d'espace d'échanges, de coordination, de représentation et de plaidoyer du mouvement africain devant les instances nationales et internationales.


A cet effet, ils ont convenu de créer un Comité d'initiative chargé de préparer la mise en place de l'Union Africaine de la Mutualité (UAM), dont la première présidence est confiée au Président de la Mutuelle Générale du Personnel des Administrations Publiques du Maroc (MGPAP).

A la clôture des travaux de cette rencontre, organisée les 8 et 9 courant à Rabat sous la thématique "Tous unis, pour une Afrique plus mutualiste" et sanctionnée par une "Déclaration de Rabat", les participants se sont engagés à renforcer les échanges de compétences et savoir-faire Sud/Sud, les solidarités techniques et financières Nord/Sud ainsi que les représentativités et le plaidoyer de la mutualité africaine.

A cette occasion, ils ont appelé les Chefs de gouvernements participant à la Conférence internationale sur la couverture des risques maladies dans les pays en voie de développement, devant se tenir les 15 et 16 courant à Paris à l'initiative du Président de la République Française, à apporter leur soutien à la consolidation des efforts des mutualités africaines visant la mise en place de l'Union africaine de la Mutualité (UAM) et favorisant la coopération Nord/Sud et Sud/Sud.

Ils ont également appelés à associer le mouvement mutualiste aux efforts de l'Afrique en matière d'amélioration de couverture du risque maladie et de lutte contre la fragilité socio-économique qui touche plus de 80 pc de la population africaine.

Les différents intervenants ont débattu des modalités et des moyens de développement de la mutualité en Afrique, examiné les spécificités de chaque système mutualiste au niveau africain et procédé à une analyse orientée vers la réalisation de l'objectif qualitatif, à savoir l'échange des expériences nationales.

Selon les participants, les débats ont contribué à faire émerger l'idée d'une structure mutualiste supra-régionale à même de favoriser le développement de la mutualisation des populations africaines et qui sera chargée de représenter et de défendre les intérêts des mutuelles africaines auprès des organisations et instances internationales.
{mospagebreak}
Sachant que dans certains pays africains, le niveau de couverture en protection sociale et de santé reste très limité, il est impératif d'envisager tout moyen ou dispositif à même de combler ce déficit, ont-ils indiqué, relevant toutefois que le financement de la prise en charge des travailleurs de l'économie informelle et des personnes indigentes demeure problématique.

Ils ont, à cet égard, souligné la nécessité d'agir de manière globale et intégrée sur le problème de la protection sociale en Afrique dans le cadre de la campagne mondiale sur l'extension de la protection sociale et de la couverture pour tous. L'objectif à terme étant d'assurer un large accès aux soins de santé au plus grand nombre de bénéficiaires.

Les mutuelles maghrébines, les plus anciennes en Afrique, n'ont eu que très peu d'occasions d'échanger leurs jeunes expériences avec leurs homologues subsahariennes, se limitant quasi exclusivement à l'apport de la coopération Nord/Sud, sont aujourd'hui disposées à combler ce vide de coopération Sud/Sud et envisagent une stratégie d'appui aux mutuelles subsahariennes (expertise, formation, caravanes sanitaires etc.), ont assuré les intervenants.

Pour eux, d'abord, Africaines mais également proches des mutualités européennes, les mutualités maghrébines peuvent jouer ce rôle d'interface entre le Nord et le Sud et participer ainsi au développement de la mutualité en Afrique, à la lutte contre les maladies et à la promotion de la santé en terre africaine.

Les travaux de cette rencontre, qui a constitué un espace de dialogue, de concertation, de partage d'expériences entre les pays africains en matière de protection sociale, ont permis des échanges féconds et constructifs sur la situation de la mutualité en Afrique.

Cette manifestation a vu la participation de quelque 25 pays africains, dont certains étaient représentés par leurs ambassadeurs, des organisations internationales partenaires (Association Internationale de la Mutualité, BIT/STEP, Mutualité française et Mutualité tunisienne) ainsi que des experts africains, européens et internationaux. (MAP).


Lu 9794 fois Dernière modification le lundi, 16 janvier 2012 03:03

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.