vendredi, 16 mars 2007 06:31

augmentation de la population du canada grâce à l'immigration

Écrit par map
Évaluer cet élément
(0 Votes)
La population canadienne s'est accrue de 1,6 million de personnes entre 2001 et 2006, correspondant à un taux de croissance de 5,4 pc, rapporte Statistique Canada qui attribue cette hausse à l'immigration internationale.
Près des deux tiers de la croissance démographique canadienne proviennent aujourd'hui du solde migratoire international, relève Statistique Canada qui a dénombré 31.612.897 Canadiens le 16 mai 2006 lors du dernier recensement de la population, contre 30.007.094 en 2001.
La même source précise que le Canada a accueilli en moyenne quelque 240.000 nouveaux arrivants chaque année depuis 2001, pour un total d'environ 1,2 million d'immigrants en cinq ans.

L'autre tiers de la croissance de la population vient de l'accroissement naturel (plus de naissances que de décès) qui contribue cependant de moins en moins à la croissance de la population. Ceci résulte, d'une part, du caractère assez stable de la fécondité canadienne depuis dix ans (1,5 enfant par femme) et, d'autre part, du vieillissement de la population canadienne, entraînant ainsi une hausse du nombre annuel de décès.

Le Canada a enregistré la plus forte croissance démographique que n'importe quel autre pays industrialisé faisant partie du G8 entre 2001 et 2006.

Parmi les pays du G8, seuls les Etats-Unis présentaient un taux de croissance comparable à celui du Canada, avec 5 pc entre 2001 et 2006. Le taux américain est cependant légèrement inférieur au taux canadien, relève Statistique Canada, notant que près de 60 pc de la croissance démographique américaine est attribuable à l'accroissement naturel, la fécondité, avoisinant deux enfants par femme au cours des dernières années, y étant la plus élevée des pays du G8.

La même source indique que les deux tiers de la croissance démographique canadienne entre 2001 et 2006 se concentraient dans deux provinces seulement : l Alberta et l Ontario, précisant que l'Alberta, qui a connu un essor économique sans précédent, s'est retrouvée en tête de l'ensemble des provinces, avec un taux de croissance de 10,6 pc.

Et d'ajouter que Calgary présentait le deuxième rythme de croissance parmi les régions métropolitaines de recensement.

La population du Québec, qui était de plus de 7,5 millions en 2006, a crû de 4,3 pc, soit à un rythme trois fois plus rapide que celui observé au cours de la période quinquennale précédente (+1,4 pc).

Il s'agissait de la deuxième croissance la plus élevée depuis la fin du baby-boom au milieu des années 1960.

Cette croissance était attribuable à l'augmentation du solde de l'immigration internationale de même qu'à des échanges migratoires avec les autres provinces moins déficitaires qu'auparavant.

S'agissant du nombre de logements privés occupés au Canada, la même source relève que ce nombre continue d'augmenter à un rythme plus élevé que celui de la population du pays, une situation qui s'observe depuis 1971.

Tandis que la population a augmenté de 5,4 pc entre 2001 et 2006, le nombre de logements privés occupés a affiché une hausse de 7,5 pc.

Le Recensement de 2006 comptait 12.435.520 logements privés occupés comparativement à 11.562.976 cinq ans plus tôt.
Lu 5337 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.