Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/marocinf/public_html/fr/components/com_k2/models/item.php on line 1198

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/marocinf/public_html/fr/components/com_k2/models/item.php on line 763

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/marocinf/public_html/fr/components/com_k2/models/item.php on line 1198

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/marocinf/public_html/fr/components/com_k2/models/item.php on line 1198

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/marocinf/public_html/fr/components/com_k2/models/item.php on line 1198

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/marocinf/public_html/fr/components/com_k2/models/item.php on line 1198

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/marocinf/public_html/fr/components/com_k2/models/item.php on line 1198
mardi, 03 juillet 2007 14:07

Les partis de la majorité au Maroc veulent un temps d'antenne à la radio et à la télévision

Écrit par magharebia
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Après des semaines de débats, les partis de la majorité au Maroc ont réussi à faire annuler les propositions de quotas en période électorale, qui prévoyaient d'attribuer 40 pour cent du temps d'antenne aux partis qui occupent actuellement 90 pour cent des sièges au parlement,

30 pour cent aux partis qui représentent moins de 10 pour cent, et 30 pour cent aux partis récemment créés.

Ces quotas avaient été proposés par la Haute Autorité de la Communication Audiovisuelle (HACA), qui avait signé une convention le 13 mars avec les réseaux de diffusion à la radio et à la télévision, leur fournissant un système informatique utilisé pour mesurer le temps de parole des représentants de chaque parti politique sur les ondes.

La HACA a cédé aux pressions politiques et annoncé qu'elle utiliserait les mêmes quotas pour les élections législatives de septembre que ceux utilisés en période non électorale – 30 pour cent pour chacun des partis du gouvernement, de la majorité et de l'opposition, et 10 pour cent pour les partis non représentés. Les partis de la majorité et du gouvernement étant fondamentalement les mêmes, les partis au pouvoir bénéficient de fait de 60 pour cent du temps d'antenne attribué au gouvernement.

La HACA est une instance de régulation indépendante qui conseille le Roi, le parlement et le gouvernement sur des questions relatives au secteur des médias audiovisuels.

"Les médias sont gouvernés par des règlements légaux et éthiques qui visent à garantir les valeurs d'ouverture et de pluralisme", a déclaré un porte-parole du Ministère des Communications lors d'une conférence de presse organisée le mois dernier. "Les partis et les syndicats devraient et doivent bénéficier d'une égalité d'accès aux journaux télévisés et aux autres émissions de débats en-dehors de toute partialité ou exclusion."

Les partis de la majorité tels que le Mouvement Populaire (MP), l'Union Socialiste des Forces Populaires (USFP), Istiqlal, le Parti pour le Progrès et le Socialisme, l'Union Constitutionnelle et le Rassemblement National Démocratique ont refusé d'accepter les quotas proposés par la HACA.

Driss Lachguer, leader du groupe de l'USFP à la Chambre des représentants, a déclaré que les partis de la majorité avaient demandé à la HACA de revoir ses calculs, parce que la distribution proposée est "loin d'être équitable".

Le Mouvement Populaire (MP) a écrit une lettre de protestation au Ministre des Communications Nabil Ben Abdellah. Said Ameskane, porte-parole du MP, a déclaré que pour respecter le principe d'équité en période électorale, la loi devrait garantir un temps d'antenne aux partis politiques en fonction de leur représentation au parlement durant la législature antérieure. "Je pense que la HACA a compris notre position", a-t-il déclaré.

Nombre des partis politiques moins représentés ne sont pas d'accord avec cette décision. Ils estiment en effet qu'aucune distinction ne devrait être faite lors des campagnes électorales, parce que les élections peuvent redessiner la carte politique en modifiant le rapport entre les grands et les petits partis au parlement.

"Des médias indépendants doivent accorder la même attention à tous les groupes politiques, même aux partis politiques les plus récents", a déclaré Ahmed Sbai, président du Parti Socialiste Unifié (PSU). "Malheureusement, ce n'est pas le cas actuellement. Avant les élections, seuls les représentants de la majorité apparaissent à la télévision publique." En fin de compte, affirme-t-il, "c'est le citoyen qui a le dernier mot."

Certains groupes n'ont accordé aucune attention à ce débat, concluant que les relations publiques avec l'électorat se forgent véritablement sur le terrain. "Vous devez aller parler aux gens dans la rue", déclare Abdelkrim Benatik, secrétaire général du Parti des Travailleurs.


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/marocinf/public_html/fr/components/com_k2/templates/default/item.php on line 248
Lu 2493 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.