lundi, 05 novembre 2007 05:01

la revue de la presse nationale 05-11

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Les activités royales et princières, le 32é Anniversaire de la Marche Verte et la question de l'intégrité territoriale du Royaume retiennent lundi l'attention de la presse nationale.


Les journaux rapportent que SM le Roi Mohammed VI s'est enquis et lancé, samedi au Centre de Oualidia (80 km au sud d'El Jadida), plusieurs projets qui s'inscrivent dans le cadre de la requalification urbaine du centre.

Ils soulignent également que SAR le Prince Moulay Rachid a reçu, vendredi en Sa résidence à Rabat, SAR le Prince Andrew, Duc d'York, représentant spécial du Royaume Uni pour le commerce international et l'investissement.

S'agissant de la question de l'intégrité territoriale, la presse nationale continue de commenter la visite "regrettable" que le Roi Juan Carlos d'Espagne compte effectuer, lundi et mardi, dans les villes marocaines spoliées de Sebta et Mellilia.

Les quotidiens soulignent l'indignation de toutes les composantes de la société marocaine suscitée par cette visite, perçue comme un "signe de provocation" à l'égard la souveraineté nationale et du peuple marocain.

Ils reviennent dans ce sens sur les différentes réactions "rejetant et réprouvant" cette initiative qui est de nature à nuire à la qualité des relations entre les deux pays.

Pour +L'opinion+, "c'est une véritable levée de boucliers marquée par un patriotisme remarquable, rappelant celui qui avait accompagné la mémorable Marche Verte, auquel nous assistons depuis l'annonce de la visite que compte effectuer le Roi Juan Carlos d'Espagne aux villes marocaines spoliée Sebta et Mellilia".

"Gouvernement, Parlement, partis politiques, médias, société civileà l'attitude est la même: réagir, agir, faire valoir la désapprobation et le rejet vigoureux de cette visite attentatoire à la marocanité historique des deux villes et aux sentiments des Marocains", précise le quotidien.

Il explique la réaction marocaine par deux impératifs: le premier ayant trait au fait que cette visite "vise à normaliser l'occupation des deux villes, "ce qui ne saurait être accepté par notre pays qui a toujours revendiqué les deux enclaves par voie pacifique des négociations", tandis que le second tient au souci d'"éviter les répercussions négatives qui pourraient résulter de cette visite sur les relations privilégiées entre les deux pays voisins".
+Libération+ souligne, de son côté, que "quelles que soient les raisons invoquées pour justifier la visite du Roi Juan Carlos dans les deux villes marocaines Sebta et Mellila, les officiels espagnols ne peuvent convaincre l'opinion publique tant nationale qu'internationale de l'utilité de cette visite qui survient à un moment où la coopération bilatérale inaugure un nouveau chapitre fort prometteur".

"Il est, donc, normal que les Marocains s'interrogent sur les intentions cachées et dénoncent à l'unanimité l'incohérence de la politique espagnole par rapport à son voisin historique, le Maroc", relève le journal. Abondant dans le même sens, +Aujourd'hui le Maroc+ estime que "quelles que soient les lectures qui peuvent être faites de cette grossière man£uvre, le Maroc a raison de réagir comme il le faut. C'est-à-dire comme un pays qui ne transige pas avec sa souveraineté".

Revenant sur la commémoration de la Marche Verte, +Le Matin du Sahara et du Maghreb+ indique que cet événement est "l'histoire du Maroc ce que l'aube est à l'émancipation des peuples", relevant qu'il est chargé de "symboles, point d'ancrage d'une autre aventure démocratique".

"Le 6 novembre 1975, feu S.M. Hassan II donna ordre, à partir d'Agadir, pour le déclenchement de la Marche Verte qui allait conduire sur les terres du Sahara occupé par l'Espagne quelque 350.000 volontaires marocains", venus de toutes les provinces du Royaume, rappelle l'éditorialiste, soulignant que cette date a marqué le début d'une autre épopée caractérisée par "la réunification du pays mais ouvrant des perspectives inédites, nouvelles pour amorcer un ambitieux et vaste programme de développement des provinces du Sud".

La presse nationale s'intéresse par ailleurs à d'autres sujets d'actualité dont l'ouverture lundi des travaux de la 76ème session de l'Assemblée générale d'Interpol et les mesures prises par le gouvernement afin de créer les conditions propices pour le déroulement normal de la campagne agricole 2007-2008.

Les pages culturelles reviennent sur la clôture samedi du festival des Andalousies Atlantiques, ainsi que sur le 3ème festival "CasaCiné" de Casablanca.

En sport, les chroniqueurs s'attardent en particulier sur la qualification samedi des équipes FAR et Rachad Bernoussi pour la finale de la Coupe du Trône de football, saison 2006-2007, en battant respectivement le Wydad de Casablanca et le Kawkab Marrakech.

L'actualité internationale est dominée par la proclamation de l'état d'urgence au Pakistan, l'affaire Zoé et les derniers développements de la situation en Palestine, en Irak et en Afghanistan.

MAP


Lu 2316 fois
map

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.