mardi, 30 décembre 2008 05:55

Le Maroc peut-il mettre son tourisme hors de portée de la crise ? Spécial

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Considéré comme la première source d’entrée du pays en devise, le tourisme au Maroc devrait  être hors de portée de la crise. Ayant pris une ampleur internationale, on ne peut qu'envisager d'atténuer l'impact vu que ce fléau n’a en gros  épargné aucun secteur clé pour le  développement d’un pays.
Le Maroc a mis en place une stratégie pour atténuer l'impact de la crise internationale sur son tourisme, a annoncé mardi soir à Casablanca le ministre du tourisme Mohamed Boussaid.

Cette stratégie, appelée CAP-2009, a pour objectifs "d'atténuer la crise internationale et de maintenir l'attractivité du tourisme marocain" qui reste le "premier pourvoyeur de devises au Maroc après les phosphates", a déclaré le ministre lors d'une conférence de presse. Selon les prévisions officielles, le Maroc aura accueilli quelque 7,9 millions de touristes en 2008 -soit une croissance de 7% par rapport à 2007-, pour des recettes en devises d'un montant total de 58 milliards de dirhams (5,2 milliards d'euros).
Ces recettes ont baissé de 1% par rapport à l'année précédente en raison principalement des fluctuations des taux de change à l'étranger, a-t-il précisé. "La stratégie CAP-2009 vise aussi à consolider nos parts de marché au niveau des marchés émetteurs, notamment l'Europe, et à promouvoir celui en provenance du Golfe et de Russie", a ajouté le ministre.
Boussaid a estimé que le Maroc possède quatre atouts pour prévenir et affronter une éventuelle crise du tourisme. Selon lui, le royaume offre "un tourisme de proximité particulièrement avec l'Europe, un produit de qualité, des prix attractifs ainsi que la programmation de séjours touristiques courts".
"Nous allons aussi promouvoir le tourisme intérieur en accordant des prix incitatifs aux Marocains", a poursuivi Boussaid. "Il ne faut pas être alarmiste, la santé du tourisme au Maroc est très bonne. Nous allons continuer à oeuvrer pour atteindre le cap des 10 millions de touristes à l'horizon 2010", a-t-il assuré. En 2009, a-t-il dit, le Maroc se dotera d'une capacité supplémentaire de 20.000 lits pour atteindre une offre totale de 160.000 lits.

 

Tunisie Affaire

Lu 2489 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.