mardi, 23 juin 2009 05:08

S.M. le Roi examine l'état d'avancement du programme de mise à niveau urbaine d'Oujda (2006-2012) Spécial

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Sa Majesté le Roi Mohammed VI s'est enquis, lundi après-midi à Oujda, de l'état d'avancement du programme de réhabilitation et de mise à niveau urbaine de la ville d'Oujda pour la période 2006-2009, et qui porte sur la réalisation de 175 projets avec un investissement total estimé à 3,783 milliards de dirhams (MMDH).
Les projets de mise à niveau urbaine s'inscrivent dans le cadre de la mise en oeuvre des Hautes directives royales visant le développement harmonieux et équilibré du tissu urbain des villes du Royaume en vue de les hisser au niveau
des aspirations de la population. Pour ce qui est du bilan 2006-2008, un total de 128 projets ont été réalisés pour un coût global de plus de 2,485 MMDH. Ces projets portent sur l'aménagement urbain (52 projets), l'infrastructure de base (13 projets), les infrastructures culturelles et sportives et la protection de l'environnement. Les chantiers d'aménagement urbain concernent le réaménagement de plusieurs boulevards, places publiques et carrefours et ont nécessité une enveloppe de 318 millions de dirhams (MDH).

En matière d'infrastructures de base, un montant de 1,7 MMDH a été alloué au renforcement des réseaux de routes urbaines, d'assainissement, d'alimentation, de sécurisation et de protection de la ville contre les inondations ainsi que du réseau de l'électricité, outre la création de nouvelles installations et ponts et d'une station d'épuration des eaux usées.Les infrastructures culturelles et sportives ont nécessité une enveloppe de 51 MDH pour financer la construction du complexe culturel municipal, des galeries d'arts, des musées, d'une piscine ainsi que d'autres espaces sportifs. En matière de protection de l'environnement, une enveloppe de 246 MDH a été allouée à la création d'un centre de valorisation des déchets solides, la réhabilitation de l'ancienne décharge publique de Sidi Yahya qui porte essentiellement sur le déplacement et le compactage des déchets, au drainage des lixiviats, au nettoyage du site et des alentours, au recalibrage de l'oued Sidi Yahya et au curage des lacs culinaires, ainsi qu'à la création et l'aménagement de parcs publics et la mise à niveau du site de Sidi Yahya. Le programme de mise à niveau de la ville a porté aussi sur la réalisation de logements (400 MDH), la promotion du tissu industriel et commercial (102 MDH) et la construction de quatre mosquées (11,5 MDH).

L'année 2009 a vu l'aménagement de cinq principaux boulevards (Idriss Al Akbar, FAR, Yaacoub Al Mansour, Mohammed VI et Mohammed V) pour un investissement de 65 MDH. Les différentes opérations portent notamment sur la réfection et le renforcement des réseaux d'eau, d'électricité et d'assainissement, le pavage, la voirie, le revêtement, la plantation d'arbres, d'espaces verts, l'arrosage et la rénovation des façades, et ce pour un embellissement de l'espace urbain de la ville.
Durant la même année, 8 places publiques ont été aménagées pour un coût de 39 MDH. Il s'agit de la place du parc Lalla Aicha, des places Zerktouni, Annakhil, Idriss Al Akbar, Assalam, 18 Mars, Mohammed Ier, outre la place Jeddah que S.M. le Roi a inaugurée à cette occasion et qui a nécessité une enveloppe globale de 13 MDH.
Les travaux ont porté notamment sur la construction de fontaines, l'installation de stèles commémoratives, la plantation d'arbres, l'éclairage et la rénovation des façades.

Le programme de mise à niveau urbaine de la ville prévoit aussi pour l'année 2009 la réalisation de 47 autres projets pour un coût total de 1,298 milliard DH.
Il s'agit du raccordement routier de la ville à l'axe autoroutier Fès-Oujda, la mise en œuvre de la dernière tranche du programme de renforcement du réseau routier urbain et la création de nouvelles routes, le réaménagement des avenues Hassan II, El Bakai Lahbil, Zayed Ben Sultan, Faiçal Ben Abdul Aziz, Youssouf Bnou Tachfine et Allal Ben Abdallah. Les opérations portent aussi sur la protection de la ville contre les inondations, la restructuration des quartiers sous équipés et l'aménagement de cinq places publiques (Moulay El Hassan, 3 Mars, Asharif Al-Idrisi, Al Hidaya et Annahda). Des explications ont également été fournies au Souverain sur les projets inscrits dans le cadre du programme intégré de réhabilitation de l'ancienne médina d'Oujda, pour une enveloppe de 244 MDH. Ce programme vise à mettre en exergue le cachet civilisationnel et culturel de l'ancienne médina qui s'étale sur 25 ha.

Depuis le lancement de ce programme en 2006, plusieurs projets ont été réalisés, notamment la restauration de l'ancienne muraille et des portes, l'aménagement de Kissariat Al Maghrib Al Arabi, le revêtement des ruelles, la restauration des façades, l'aménagement du parc Lalla Meriem et la réfection du site Dar Assaada.
Les travaux de restauration du bâtiment historique (ancien état-major) pour en faire un musée de la résistance, l'aménagement des ruelles commerciales de l'ancienne médina, de l'axe reliant le boulevard Mohammed V et la place Sidi Abdelwahab, et de l'entrée de «Bab Al-Gharbi» sont également inscrits dans le cadre du programme de mise à niveau de la ville d'Oujda. Par la même occasion, le Souverain a suivi des explications sur le programme d'assainissement liquide (515 MDH) financé par la Banque européenne d'investissement (62%), le programme national d'assainissement liquide (20%) et la Régie autonome de distribution d'eau et d'électricité (18%). Ces projets, dont l'état d'avancement des travaux est estimé à 33%, portent notamment sur la généralisation du réseau d'assainissement, la dépollution des eaux usées, la protection de la ville contre les inondations et le renforcement des réseaux d'eau et d'électricité.
Lu 2613 fois
map

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.