samedi, 11 juillet 2009 05:30

La presse marocaine en colère Spécial

Écrit par AFP
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Une vingtaine de quotidiens et hebdomadaires marocains sont sortis aujourd'hui sans éditorial pour protester contre des récentes décisions de justice prononcées contre trois journaux arabophones et un mensuel économique francophone, condamnés pour diffamation.Les quotidiens Annahar Al Maghribiya, Al Jarida Al Oula, Al Mounaataf, Attajdid, Al Ahdath Al Maghribiya, Akhbar Al Yaoum, Al Massae, Aujourd'hui le Maroc et Le Soir, ainsi que les hebdomadaires Al Ousbouâ, Al Ayam, Al Michaal, Al Hayat, Nichane, Al Watan, Le Canard Libéré, le Journal Hebdomadaire et Tel Quel sont sortis vendredi sans
éditorial.Les quotidiens répéteront l'opération samedi.

Trois quotidiens marocains indépendants, accusés de "diffamation" par le dirigeant libyen Mouammar Kadhafi, ont été condamnés par un tribunal marocain à payer trois millions de dirhams (270.000 euros) de dommages et intérêts le 29 juin.
Les trois journaux -Al Jarida Al Oula, Al Ahdat Al Maghribia et Al Massae- étaient poursuivis dans des dossiers distincts pour avoir critiqué Mouammar Kadhafi dans des articles de presse.Le 30 juin, le mensuel Economie & Entreprises a été condamné à verser 5,9 millions de dirhams (environ 550.000 euros) à une entreprise de meubles, Primarios, proche du palais royal, dans le cadre d'une plainte pour diffamation.



AFP
Lu 2538 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.