Afficher les éléments par tag : l'association

Le coup d'envoi de la quatrième édition du festival des Jeunes talents gnaoua, organisée du 18 au 21 août à Essaouira, a été donné, samedi soir, dans une ambiance festive et électrique.
Le 24ème colloque européen sur la cristallographie se tiendra, du 22 au 27 août à Marrakech, à l'initiative de l'Université Cadi Ayyad de la cité ocre (UCAM) et l'Association marocaine de cristallographie.

Les enfants abandonnés ou se trouvant en situation difficile dans la province d'El Jadida, trouveront dans les tout prochains mois, une affection familiale et des conditions de vie meilleures.

A l’instar des autres enfants de leur âge, cent enfants en situation difficile, dont des orphelins et des enfants abandonnés, seront accueillis dans le nouveau centre SOS village, quatrième de ce genre. Ainsi après ceux d'Ait Ourir construit en 1985 à 30 km de Marrakech et qui accueille actuellement 115 enfants, d'Imzouren, bâti en 1989, au Nord du Maroc et de Dar Bouazza qui a vu le jour à Casablanca prenant en charge 95 enfants, c’est le tour de la région d’El Jadida. Soucieuse de sauver des enfants de l’abandon et de la misère, l’Association vient de répondre à une pressante demande soumise particulièrement de la part d'institutions de bienfaisance, dont la capacité d'accueil est limitée. Le nombre des enfants abandonnés est estimé officieusement à 30 000 cas en détresse.

Les participants à une rencontre sur la relance de l'enseignement préscolaire organisée, jeudi à Smara, ont plaidé pour la création d'un centre de formation des éducateurs pour enfants, soulignant la nécessité de tirer profit des méthodes modernes d'enseignement.

Tout en mettant l'accent sur l'impératif d'ouverture de l'enseignement public sur les établissements du secteur privé, les intervenants ont appelé à la création de partenariats avec la faculté des sciences de l'éducation et les centres de formation d'instituteurs. Ils ont également souligné la nécessité de création d'ateliers de formation au niveau local, régional et national, insistant sur l'implication des collectivités locales et des institutions bancaires pour le financement de la formation au profit des éducateurs et des éducatrices pour enfants.

Page 4 sur 4