Conscient des avantages des techniques nucléaires, le Maroc encourage leur utilisation à des fins pacifiques dans des secteurs vitaux, notamment la médecine, l'agriculture, l'hydrologie, l'industrie et la recherche scientifique, a affirmé, mercredi à Marrakech, le ministre de l'Energie et des Mines, M. Mohammed Boutaleb.

Le Maroc participera au 39ème Salon international d'Alger, organisé du 1 au 8 juin, sur un pavillon de 1 000 mètres carrés. La Tunisie sera l'invité d'honneur de ce salon, organisé sur le thème "Plan de soutien à la croissance économique: vecteur du développement durable". Plus de 34 pays ont confirmé leur participation à cette manifestation. Les organisateurs escomptent la participation d'au moins 1 100 sociétés étrangères et 520 sociétés algériennes. L'édition 2005 avait attiré 42 pays, 1 500 sociétés étrangères, 350 sociétés algériennes, et plus de 500 000 visiteurs.

Morocco launched a national strategy for gender equality aimed at reducing the gap between men and women through the full participation of women in the development process in all fields on Thursday (18 May) in Rabat. The strategy, which was presented by the State Secretariat in charge of the Family, Childhood and Handicapped People with the technical support of the German Co-operation for Development (GTZ) organisation, proposes five intervention fields, namely civic rights, decision-making, socio-economic rights, and individual and collective behaviours to face sexist stereotypes.

State Secretary Yasmina Baddou said her department will play a key role in implementing the strategy by working out a sector plan with measures to be taken and co-ordination schemes with the different operators.

mardi, 04 avril 2006 20:27

L’homme de la Hollande

Omar El Bardai est responsable du dossier des Pays-Bas à la Fondation Hassan II. Un dossier qu’il maîtrise parfaitement, puisqu’il a partagé 30 années de sa vie avec les Néerlandais.

Lorsque Omar El Bardai a atterri aux Pays-Bas, sur un coup de tête, dans les années 70, il ne se doutait pas qu’il allait y faire sa vie. Cet originaire de Fès, quitta sa ville natale pour retrouver d’abord les côtes espagnoles. Il s’installa à Torremolinos. Une belle vie commença alors pour lui. « J’étais représentant commercial dans la société Socco Marroqui, à Torremolinos. C’était le bon vieux temps, la vie rêvée pour tout jeune homme marocain». Omar El Bardai a vécu deux ans en Espagne.

Le métier d'anesthésiste-réanimateur est sans conteste celui qui procure le plus de satisfaction, le plus de joie et de contentement à celui qui accompli sa tâche avec amour, dextérité et abnégation . Le professeur Lahoucine Barrou président de la société marocaine d'anesthésie-réanimation a sans aucun doute omis d'ajouter le sentiment de fierté que peut ressentir un médecin anesthésiste-réanimateur qui accomplit son devoir avec amour et abnégation.

Mais vous n'estes pas sans savoir que la démographie en anesthésie­réanimation dans notre pays est un facteur de blocage des ambitions légitimes qui sont les nôtre, à savoir permettre à l'ensemble de la population marocaine de bénéficier des compétences des spécialistes en anesthésie-réanimation là ou elle se trouve.

vendredi, 06 janvier 2006 00:37

The year 2005 Morocco, rich with cinema events

Nourredine Sayel, the director of the Moroccan Cinematographic Centre (CCM), expressed hopefulness about the progress that Moroccan cinema has made in the recent years.

Considering the achievements of Moroccan filmmakers in 2005, the director of CCM said that the 8th edition of the National Film Festival (FNF), held in Tangiers on Dec. 2-10, has proved the progress recently marked by young directors.

Les rapports propres aux époux
On peut dire sans hésitation, qu’en matière de rapports entre époux, le code de la famille fait sa révolution contre l’esprit qui régnait dans l’ancienne moudawana. Celle-ci ne considérait pas les époux comme partenaires. Car la relation du mariage ne produisait pas pour eux les mêmes effets. Avec les textes auparavant applicables, le mariage avait, certes, certains effets communs, mais à côté, les droits de l’un des époux étaient des obligations de l’autre, aucun devoir mutuel d’entraide et d’assistance (la femme avait automatiquement le droit de demander le divorce pour indigence du mari, même si elle avait une fortune personnelle). Aussi, par le mariage, la femme engageait sa personne (obligations de fidélité, devoir d’obéissance, respect des parents du mari…) alors que le mari engageait ses finances (devoir d’égalité entre les épouses en cas de polygamie, devoir d’entretien…).
Page 8 sur 8