×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 388

Politique (123)

Le ministre roumain des Affaires étrangères salue le souhait du Maroc de renforcer les relations avec l'UE.
LE MATIN : M. le ministre, qu'attendez-vous de votre première visite officielle au Maroc ?

Adrian Cioroianu : Effectivement, la première fois que je suis en visite officielle au Maroc, pays ami avec lequel la Roumanie entretient depuis des décennies de très bonnes relations, que nous comptons développer et diversifier. Le Maroc et la Roumanie se trouvent, pour des raisons spécifiques mais assez convergentes finalement, dans une nouvelle phase de leur histoire.

La coopération entre les deux pays est réelle et plus ou moins « palpable ».

Preuve en est la visite au Maroc en 2003 du ministre des affaires étrangères, Silvan Shalom, la rencontre entre les deux ministres des Transports en 2005 lors d’un congrès des pays méditerranéens où là, il a été question de mettre en place des stratégies d’alliances afin de promouvoir les vols aériens entre les deux pays, car rappelons le, il n’existe pas de vol direct entre Casablanca et Tel-Aviv.
samedi, 12 janvier 2008 05:49

Le Sénégal soutient le Maroc

Écrit par

Le SenegalLe MarocLe Président de la République Senegalaise, Me Abdoulaye Wade a tenu à préciser, en réunion de Conseil des ministres du jeudi 10 janvier, que le soutien de la République du Sénégal au Royaume du Maroc sur la question du Sahara Occidental, n’a pas varié.
Le Chef de l’Etat a rappelé la qualité exceptionnelle des liens qui existent entre les deux pays, au-delà des vicissitudes ponctuelles très vite aplanies, Par ailleurs, Madame le Ministre de la Santé a fait le point sur l’état des travaux de mise à niveau des hôpitaux de Ziguinchor et de Fatick.


L'ambassadeur représentant permanent adjoint du Maroc auprès de l'ONU, M. Hamid Chabar, a appelé, vendredi, le Groupe des 77 (G-77) à se préparer pour aborder certaines des questions importantes prévues cette année.
Le diplomate, qui intervenait lors de la cérémonie de passation de la Présidence du G-77 du Pakistan à Antigua et Barbuda, a précisé, concernant la Conférence internationale sur le financement du développement, qui se tiendra à Doha, qu'il conviendrait de ""se concentrer sur la substance et les questions de fond et entamer une réflexion approfondie sur la manière de défendre nos intérêts et d'aboutir à des décisions et des initiatives concrètes"".


vendredi, 11 janvier 2008 07:29

Le Maroc a accompli un grand pas

Écrit par

En proposant son initiative d’autonomie, le Maroc a accompli un grand pas, a indiqué le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Taieb Fassi Fihri.


Le ministre des Affaires étrangères et de la coopération, Taieb Fassi Fihri, a déclaré, mercredi, que le Maroc participera au prochain round des négociations sur le Sahara, prévu du 11 au 13 mars à Manhasset, avec le même état d'esprit que lors des trois précédents rounds.

Le Sahara MarocainLe Maroc et le Front Polisario ont achevé mercredi près de New York deux jours de négociations sur l'avenir du Sahara occidental sans parvenir à un accord mais sont convenus de reprendre leurs discussions en mars, a annoncé l'ONU dans un communiqué.

Lors de ces discussions à huis clos à Manhasset, dans la banlieue de New York, "les parties ont continué d'exprimer de fortes divergences de vues sur les questions fondamentales en jeu", déclare ce communiqué de Peter Van Walsum, l'envoyé spécial de l'ONU pour le Sahara occidental.


mardi, 08 janvier 2008 05:47

Manhasset III

Écrit par

Le Maroc se rend à Manhasset pour un troisième round des négociations sur la question du Sahara, avec la conviction que sa proposition d'autonomie constitue une base réaliste et novatrice pour des discussions sérieuses en vue d'un règlement définitif de la question du Sahara.

Il y va également, animé comme il l'était lors des deux rencontres antérieures, de la bonne foi, de la sérénité et de la ferme volonté de clore le dossier de ce conflit artificiel, vestige de la guerre froide, qui n'a que trop duré.


Le président sénégalais Abdoulaye Wade a fait escale dimanche soir à Casablanca sur le chemin de l'Arabie saoudite où il doit effectuer une visite de travail de deux jours, a-t-on appris de source officielle marocaine.

"A son arrivée à l'aéroport international de Casablanca, le président sénégalais, Me Abdoulaye Wade, a été accueilli notamment par le directeur du protocole royal et de la chancellerie, Abdelhak Lamrini", a indiqué la même source.


Le ministre d’Etat, ministre des Affaires étrangères du Sénégal, le Dr Cheikh Tidiane Gadio, a écarté toute idée d’un ’’prétendu chantage économique’’ que voudrait exercer le Maroc sur le Sénégal, soulignant qu’il ’’est révoltant et inacceptable de parler’’ de la sorte, rapporte samedi l’Agence de Presse Sénégalaise (APS).
Dans une déclaration à l’APS, le Dr. Gadio a précisé que le gouvernement sénégalais n’est pas de cet avis ’’et ses plus hautes autorités saluent plutôt le renforcement et la diversification du partenariat économique et commercial entre les deux pays sous l’impulsion de Son Excellence le Président Abdoulaye Wade et de Sa Majesté le Roi Mohammed VI’’.



vendredi, 28 décembre 2007 08:47

La guerre du Sahara n'aura pas lieu

Écrit par

Une fois encore, une fois de plus, la classe politique laisse échapper une occasion pour débattre d'un sujet aussi important que vital pour le pays : la régionalisation. C'était au lendemain du discours royal à Laâyoune et dans lequel le Souverain annonça le projet du nouveau statut en faveur des provinces sahariennes.

Au cours de la campagne électorale, aucune trace d'un débat productif n'a été enregistré sur la scène. Cela aurait pu constituer, juste après les deux rounds de négociations de Manhasset, un apport d'appoint à l'évolution tant attendue des choses.

Page 5 sur 9