samedi, 14 octobre 2006 06:02

Lyon-St Etienne en haut de l'affiche

Écrit par Reuters
Évaluer cet élément
(0 Votes)

 L'affiche entre Lyon, qui domine presque sans partage le championnat de France de football, et son voisin Saint-Etienne, qui retrouve des couleurs, va dominer samedi la 9e journée de Ligue 1.

Marseille, deuxième à trois points, et Nancy, troisième sept points, se déplacent respectivement à Lens (6e) et au Mans (7e), dimanche.

A l'issue d'une semaine marquée par les remous du licenciement de Vikash Dhorasoo, le Paris Saint-Germain qui reste sur une défaite à Saint-Etienne, reçoit Sedan.


L'enjeu sportif redonne du relief au 85e derby entre l'OL et l'ASSE , - 84 matches championnat plus cinq en Coupe de France - qui avait perdu un peu de son charme.

"Ce n'est peut-être plus un vrai derby comme avant", constate Laurent Roussey, l'entraîneur-adjoint de St Etienne, actuellement quatrième au clan. "Il n'y a plus de joueurs 'locaux' issus des centres de formation où l'opposition entre les deux villes s'entretient."

Des deux côtés, les joueurs parlent davantage de plaisir que de confrontation.

"Ce sont de bons moments de football, des moments que je n'ai pas souvent l'occasion de connaître, rappelle Rémy Vercoutre, qui va remplacer dans les buts de Lyon Grégory Coupet, blessé à deux doigts dans un accident domestique.

"Je vais désormais en être un acteur. Ce n'est pas pour me déplaire."

A défaut de suprématie régionale, les deux équipes vont s'affronter pour un avenir encore plus radieux au plan national.

"Cette année, c'est plus qu'un derby", souligne Juninho qui rend ainsi hommage à la quatrième place de Saint-Etienne. "C'est un match face à un concurrent direct pour le podium."

PETIT COMITE

Le quintuple champion de France vit son entame de saison la plus aboutie avec sept victoires et un nul qui lui donnent 22 points sur 24 possibles.

L'OL ne contemple cependant pas de si haut son meilleur ennemi dont le dernier match s'est soldé par une victoire sur le Paris Saint-Germain.

Les Verts, invaincus à l'extérieur, ne font donc pas le plus court déplacement de l'année pour se faire manger tout cru.

"Sur dix matches, ils nous battront huit fois mais il y en a deux qu'ils peuvent perdre. Et c'est deux-là, ce sont les derbys", calcule Jérémy Janot, le gardien stéphanois, ."

Les statistiques ne plaident cependant pas pour les Verts. Leur dernière victoire à Lyon remonte au 26 février 1993 (2-0). L'ultime victoire stéphanoise dans un derby date du 6 avril 1994 (3-0).

"Nous devons prendre une revanche sur nous-mêmes mais surtout par rapport à l'état d'esprit affiché l'an passé", reconnaît Jérémy Janot. "Il faut donc aller à Lyon avec l'idée de faire quelque chose."

Privés de 15 internationaux depuis dix jours, les champions de France ont préparé la rencontre en petit comité.

"80% de l'effectif n'était pas là, ce n'est pas évident de préparer le match dans ces conditions", dit Juninho. "Il va falloir compenser par une plus grande attention et concentration au cours des deux seules séances d'entraînement collectives à la veille du match."

Les Verts devront évoluer sans leur capitaine, Julien Sablé, et leur deuxième milieu défensif, Christophe Landrin, suspendus.

Lyon sera privé de Fred, suspendu, et de plusieurs blessés. Outre Coupet, Patrick Müller s'est donné une luxation à l'épaule lors d'un match amical avec la Suisse contre l'Autriche, mercredi soir. Claudio Caçapa, touché à la cuisse début septembre, sera lui aussi absent.

Lu 2252 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.