mardi, 01 septembre 2009 14:15

Le latéral droit des Lions Michaël Chrétien Basser, blessé, soutient ses coéquipiers Spécial

Écrit par Patrick Juillard
Évaluer cet élément
(0 Votes)
michael-chretienMalgré le retard du Maroc dans le groupe A des éliminatoires CAN-Mondial 2010, le latéral droit des Lions, Michaël Chrétien Basser, blessé, soutient ses coéquipiers. Le Nancéen continue de rêver à l’Afrique du Sud et revient sur le limogeage de Roger Lemerre. Extraits.
En ballotage défavorable dans le groupe A à mi-parcours des éliminatoires CAN-Mondial 2010, le Maroc (3ème de la poule avec 2 points en 3

matches) va défier le Togo à Lomé, dimanche. Le latéral droit des Lions, Michaël Chrétien Basser, blessé, ne devrait pas jouer. Ce qui ne l’empêche pas de garder le fol espoir de coiffer tous ses adversaires au poteau. « Je ne suis pas du genre à baisser les bras, avoue le Nancéen, interrogé sur FIFA.com. Plus c’est dur, plus j’ai envie d’y aller. Quand je vois certaines de nos sorties, je me dis que nous avons de grandes choses à réaliser. Finalement, nos trois derniers matches de qualif se sont joués sur des détails. Je suis persuadé qu’à force d’abnégation, nous arriverons à quelque chose. Je rêve de disputer une Coupe du monde, et pourquoi pas dès 2010 ? »  


En prélude à ce premier match à enjeu disputé sous les ordres du nouveau sélectionneur national, Hassan Moumen, le défenseur de 25 ans est également revenu sur l’échec de son prédécesseur Roger Lemerre. « Il est arrivé avec ses méthodes et si j’avoue que cela m’a plu, certains ont sans doute eu du mal à changer leurs habitudes, estime Chrétien Basser. C’est vrai qu’il a peut-être essayé de tout révolutionner un peu vite. Quoi qu’il en soit, et je dis cela d’autant plus facilement qu’il n’est plus notre sélectionneur, je garderai de lui le souvenir d’un très grand entraîneur. » Mais dimanche, c'est sous la direction d'un nouveau coach qu'il faudra gagner à Lomé. Sous peine de voir les espoirs se muer en illusions perdues...

Pour FootAfrica365
Lu 5516 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.