mercredi, 03 mars 2010 02:54

Le Maroc vise la CAN 2016 Spécial

Écrit par Afrik Foot
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Le Maroc est, pour l’heure, le seul candidat déclaré à l’organisation de la Coupe d’Afrique des Nations de football 2016. S’il reste encore du temps avant le dépôt du dossier final, les infrastructures du Royaume sont loin d’être au point.
Le duo Gabon-Guinée équatoriale a décroché la timbale pour 2012. C’est la Lybie qui organisera la CAN 2014. Mais pour 2016 ? Le Maroc, le Kenya, le Cameroun, la République Démocratique du Congo et la Guinée sont sur les rangs mais seul le Royaume du Maroc s’est officiellement porté candidat.

"Nous sommes prêts à organiser une compétition importante et nous avons nos chances. Le Maroc répond aux critères de sélection de la CAN, avait expliqué le ministre marocain de la Jeunesse et des Sports, Moncef Belkhayat en janvier. Nous avons déjà gagné la Coupe une fois, en 1976, et nous ne l’avons pas organisée depuis 1988. D’ici à 2016, tous les terrains nécessaires seront construits et opérationnels." Victime de ses mauvais résultats, le Maroc est éliminé de la CAN 2010 en Angola tout comme du Mondial en Afrique du Sud.

En juin 2009, une somme de 250 millions de dirhams (environ 24 millions d’euros) avait été allouée à la Fédération royale marocaine de football pour "une mise à niveau structurelle du football national". Le gouvernement marocain a également annoncé, en décembre dernier, un plan de sauvetage du sport avec un financement d’au moins 400 millions de dirhams (environ 35 millions d’euros) entre 2010 et 2016.

Pour l’heure, avec trois stades opérationnels, deux chantiers en voie d’aboutissement et une maquette, le Maroc n’est pas prêt. Mais il reste du temps. Les trois stades de Fès, Rabat et Casablanca sont déjà connus puisqu’ils accueillent au moins un match par semaine durant une saison de football.

Les stades de Tanger et Marrakech sont, eux, deux projets qui ont pris du retard. Toujours rien de grave mais on se rappellera avec appréhension le feuilleton du "complexe sportif de Fès" qui s’était étendu sur plus de dix ans avant d’être finalement inauguré en janvier 2008. Même s’il n’y a pas lieu de s’inquiéter pour la fin de travaux des arènes de Tanger et Marrakech (prévue respectivement pour 2010 et 2011), la maquette du stade d’Agadir est cependant entourée d’inquiétudes. L’erreur du dossier de candidature de la Coupe du monde 2010 ne doit pas être répétée en présentant plus de maquettes que d’édifices existants. A suivre.
Lu 2183 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.