mercredi, 23 janvier 2013 04:32

Les lions d'atlas.. un scénario qui se refasse

Écrit par Abderrahman El Fizazi
Évaluer cet élément
(3 Votes)

atlaslionafricacupAprès un match nul entre l'équipe nationale contre les angolais, la première mi-temps  a été parfaitement dominée  par les lions d'atlas sans aucune  efficacité, des occasions  successivement ratées  et un milieu de terrain qui n'est pas expérimenté,  et le public marocain qui n'avait qu'à patienter!
Jusqu'à la deuxième mi-temps  les angolais retournait au match et dominait les 20 dernières minutes et créaient des occasions si dangereuses, heureusement la chance a dit son mot en empêchant l'adversaire à marquer le premier but dans cette CAN.

Après la première journée du groupe A stérile à Johannesburg,  les lions apparaissait avec un niveau modeste surtout la seconde période, ce qui lance l'inquiétude des marocains qui s'attendait à une prestation à la hauteur et à une victoire le samedi soir,  ici on accuse  l'entraineur Mr Rachid Taousi quant à son recul  remarquable la deuxième mi-temps, qui n'était pas justifié par le danger des angolais, ce recul  a démontré la peur des lions en augmentant l'audace chez  l'adversaire qui était presque à retirer les 3 points, et ce qui était remarquable aussi c'est la condition physique des joueurs qui était imprévue, surtout le milieu du terrain en se demandant tous sur le rôle d' Al ahmadi qui était égaré dans le terrain !,  et la question qui se pose : Est-ce que Kaddioui ne mérite pas d'être titulaire ? Vu qu'il se caractérise avec sa discipline tactique avec les FAR, en outre les failles au niveau du milieu du terrain  nous rappellent des versions précédentes de la coupe d'Afrique où les lions d'atlas étaient incapables au niveau de la récupération et la donation des bals.

Un autre défaut a caractérisé la rencontre qui est l'égoïsme négatif des joueurs qui était très claire, car le jeu d'équipe a été quasiment absent  et rarement qu'on voyait l'harmonie entre les joueurs qui était obligatoirement demandé, pour la création des nombreuses occasions et enfin voir les filets trembler et sortir avec les trois points.
 Généralement le premier jour de la CAN n'était pas convaincant démarrée sur des bases assez inquiétantes, même Le pays-hôte ne pouvait pas imaginer pire entrée en matière devant son public face à une sélection du Cap-Vert pourtant considérée comme la plus faible du plateau et qui fêtait sa première participation à une Coupe d'Afrique.
On peut ni juger ni blâmer l'équipe nationale après une seule rencontre espérant qu'ils s'adaptent avec les ambiances de la CAN, mais il faut signaler que le rugissement des lions  qui se manifeste dans les occasions ratées n'aboutira à rien finalement, dans un temps ou les marocains cherchent une mission accomplie comme celle du 1976.

Lu 16335 fois Dernière modification le mercredi, 23 janvier 2013 04:53

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.