vendredi, 20 avril 2007 05:45

mohamed kertaoui ouvre la première édition du festival magic drâa à zagora

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Le nouveau maître des arts populaires marocains Mohamed Kertaoui a ouvert jeudi après-midi à Zagora la première édition du Festival international des musiques populaires africaines "Magic Drâa".
Représentant la vallée de Drâa ainsi que son patrimoine culturel et artistique, la troupe de Rokba, sous la direction de son magicien Mohamed Kertaoui a été accueillie et saluée comme elle se doit, vu la notoriété dont elle jouit sur le plan national.

La réplique internationale allait être immédiatement donnée par la troupe de l'artiste marocain résident en Allemagne Houcine Kili. Ce dernier a apporté, grâce aux rythmes de sa guitare, d'autres airs à cette soirée parfumée de couleurs musicales africaines.

La cérémonie d'ouverture allait ainsi laisser de côté toute cette palette protocolaire pour ainsi offrir au public sur un plateau d'or, des recettes artistiques différentes, mais surtout plurielles. La convergence n'est pas pour autant perdue, puisque la communion avec le sympathique public de Tazagourt (Zagora) était symbiotique.

Le programme de cette manifestation qui se poursuivra jusqu'au dimanche prévoit d'autres spectacles ponctués de rythmes et chants locaux à travers la contribution des troupes populaires Ahidous d'Amezrou, Ahwach de Kelâat M'gouna, Gnaoua El Khamlia, ainsi que la célèbre danse de la vallée de Drâa Dekt Seif.

La participation internationale à cette première édition est concrétisée par des troupes africaines et internationales, en l'occurrence Houssine Kili, Leomark d'Allemagne et Sam Tschabalala (Afrique du Sud) ainsi que Therizina Araujo (Cap Vert).

Selon l'association Magic Drâa, instance organisatrice, cette manifestation entend s'orienter au patrimoine musical d'Afrique en général, pour revivifier ce rôle d'intermédiaire qu'avait autrefois joué Zagora en tant que carrefour entre le Maroc et l'Afrique.

En parallèle des spectacles, le programme de "Magic Drâa festival" prévoit des ateliers en matière d'art des orfèvres de la vallée du Drâa, de la gastronomie locale (arabe et berbère), d'art de la poterie de la vallée du Drâa, de la construction de glaise comme étant une architecture écologique.

Les festivaliers, notamment ceux venant de l'extérieur de la vallée de Drâa, saisiront l'opportunité pour effectuer des excursions dans le désert à dos de chameaux, des visites au village du potier et à la vieille et valeureuse bibliothèque à Tamegrout.

Il sera également question d'exercice d'alpinisme accompagné, de visites des oasis du Drâa et des Casbahs et de courses sur quads à travers le désert.

Outre un spectacle de fantasia et de feux d'artifice, la cérémonie de clôture ou ce que les organisateurs appellent "la fiesta de magic Drâa" de cette première édition sera marquée par une chorégraphie où prennent part toutes les troupes participantes.

Lu 2705 fois
map

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.