dimanche, 29 avril 2007 08:26

forum national à meknès sur les perspectives du développement rural au maroc

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

"Les perspectives du développement rural au Maroc" est le thème d'un forum national, organisé dimanche à Meknès à l'initiative du Parti du Progrès et du Socialisme (PPS).

Intervenant à l'ouverture de cette rencontre, le secrétaire général du PPS, M. Ismail Alaoui a souligné l'importance capitale que revêt la question du développement du monde rural, vu les défis auxquels est confronté le Royaume depuis l'entrée en vigueur des accords de libre-échange avec l'Union européenne et les Etats-Unis.

Ces accords constituent un défi majeur pour l'agriculture marocaine, a-t-il souligné, rappelant que la population du monde rural au nombre de 15 millions personnes contribue à la production d'une valeur ajoutée annuelle de 30 milliards de DH.

Il a par ailleurs déploré le fait que la superficie de 70 pc des exploitations agricoles au Maroc ne dépasse guère les 5 hectares et que 86 pc de la superficie arable relèvent des terres bours.

L'agriculture, a relevé M. Alaoui, fait face également à des contraintes naturelles et autres ayant trait aux politiques agricoles adoptées depuis l'indépendance et qui ont influé négativement sur le secteur, rappelant par ailleurs les efforts consentis dans ce domaine, notamment le lancement du programme national des routes rurales, le programme d'approvisionnement groupé en eau potable des populations rurales (PAGER) et le programme d'électrification rurale global (PERG).

En dépit de ces programmes, le monde rural souffre encore d'un déficit flagrant dans le domaine social et en matière d'infrastructures ayant trait à l'eau potable, aux routes, à l'électricité, ainsi qu'à l'éducation et la santé, a poursuivi le secrétaire général du PPS, relevant que le développement du monde rural passe par l'amélioration de la capacité de compétitivité et des conditions de vie de la population rurale.

Il a affirmé que l'Initiative nationale pour le développement humain est un outil idoine pour la réalisation de ces objectifs, appelant également à la révision des structures du secteur à travers l'abrogation du système des terres collectives tout en tenant compte de répercussions de cette décision sur le plan psychologique et social.

Le secrétaire général du PPS a aussi plaidé pour la promotion d'une agriculture qui tient compte des spécificités climatiques du Maroc, la simplification des procédures de financement pour améliorer la production agricole, la mobilisation de tous les stocks pour faire face aux vagues de sécheresse, la formation et la sensibilisation des agriculteurs.

Il a rappelé dans ce sens la stratégie 2020 pour le développement de l'agriculture et qui s'articule autour de l'amélioration de la production agricole, l'augmentation des opportunités de l'emploi et des revenus, la lutte contre la dégradation des milieux naturels et l'amélioration des conditions de vie des populations rurales, dans le cadre d'une approche intégrée et participative.

Ce forum débattra également des problématiques se rapportant au développement du secteur de l'élevage, aux ressources hydriques, aux défis auxquels fait face l'agriculture, la formation et le développement rural intégré et la situation des agriculteurs dans la région de Meknès-Tafilalet.

Lu 2189 fois
map

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.