lundi, 10 décembre 2007 06:02

colloque à beyrouth sur la liberté de la presse .

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Le 2-ème Colloque sur la liberté de la presse dans le Monde arabe s'est ouvert dimanche à Beyrouth avec, à l'ordre du jour, un examen des conditions dans lesquelles les journalistes accomplissent leur métier.

Initié par le quotidien "An-Nahar" en collaboration avec l'Association mondiale des journaux, ce colloque de deux jours débattra de la situation des journalistes dans les pays arabes, avec un accent particulier sur les personnels des médias indépendants et les codes de la presse.


La séance de dimanche soir a été consacrée aux pratiques limitant le champ d'action des journaux indépendants dans certains pays arabes, le rôle de la justice et les réactions du corps de la presse.

Les médias indépendants, qui ont gagné du terrain ces derniers temps dans certains pays arabes au détriment de la presse officielle et des partis, soulignent les participants, n'ont fait que se tailler la place qui leur revient et doivent maintenir le cap vers une consécration encore plus grande sur la scène médiatique arabe.

A l'ordre du jour, figurent des conférences sur " l'indépendance économique et la viabilité financière" (exemples de journaux arabes), "les médias électroniques, alternance pour la diffusion de l'information" et "les meilleures stratégies face aux défis".

Le prix Gebran Tueni, consacré au journaliste qui "semble avoir le mieux démontré les valeurs incarnées par Gebran Tueni et son journal", a été décerné cette année à Michel Hajji Georgiou, du quotidien libanais "L'Orient-Le jour".

Gebran Tueni, ex-président du conseil d'administration du journal An-Nahar (2000-2005), a été assassiné en décembre 2005. La première édition de ce colloque était organisée l'année dernière en commémoration du premier anniversaire de sa disparition.
MAP

Lu 2387 fois
map

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.