lundi, 17 décembre 2007 07:49

mahmoud abbas demande une aide rapide pour éviter une catastrophe totale

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Paris, 17 déc (MAP) - Le président palestinien Mahmoud Abbas a lancé, lundi, un appel pressant aux participants à la Conférence internationale des donateurs à Paris, afin d'apporter une aide financière rapide aux Palestiniens pour éviter une "catastrophe totale".

"Sans ce soutien, sans les aides en liquide permettant au Trésor palestinien d'accomplir son rôle, nous serons confrontés à une catastrophe totale en Cisjordanie et dans la bande de Gaza", a déclaré M. Abbas, à l'ouverture de cette conférence en présence du président français Nicolas Sarkozy, de près de 90 délégations et de 70 pays, dont le Maroc représenté par le ministre des Affaires étrangères et de la coopération, M. Taieb Fassi Fihri.


L'Autorité palestinienne espère obtenir une aide de 5,6 milliards de dollars, dont 3,9 milliards en soutien direct au budget, pour financer un ambitieux plan triennal de développement (2008-2010) destiné à doter un futur Etat palestinien d'institutions solides et d'une économie viable.

Le président palestinien a également réclamé l'arrêt de "toutes les activités de colonisation sans exception" dans les territoires palestiniens.

"Je m'attends à un arrêt de toutes les activités de colonisation sans exception, au démantèlement des 127 colonies sauvages érigées depuis 2001, à la réouverture des institutions palestiniennes fermées à Al Qods, à la levée des barrages militaires, l'arrêt de la construction de la barrière de séparation et la libération des prisonniers", a demandé M. Abbas.

De son côté, le président français Nicolas Sarkozy a appelé de ses v£ux la création l'an prochain d'un "Etat palestinien indépendant (...) un Etat dans lequel ils pourront (les Palestiniens) construire ensemble leur avenir et définir librement leur destinée". "La conférence de Paris doit accompagner l'édification progressive d'un Etat moderne", a-t-il déclaré.

M. Sarkozy a également annoncé que la France va octroyer "300 millions de dollars" pour soutenir financièrement l'établissement de cet Etat palestinien.

"J'ai le plaisir d'annoncer que la France fournira 300 millions de dollars" (un peu plus de 200 millions d'euros) sur les trois prochaines années, a-t-il dit, précisant qu'une convention d'aide budgétaire serait signée, "dès aujourd'hui", entre la France et le Premier ministre palestinien Salam Fayyad.

M. Sarkozy a par ailleurs proposé le "déploiement, le moment venu et lorsque les conditions en seront réunies, d'une force internationale qui viendrait en appui aux services de sécurité palestiniens".

La France, pays hôte, préside la conférence de Paris avec trois co-présidents : la Norvège, présidente du Comité de liaison ad hoc (AHLC) des bailleurs internationaux, la Commission européenne et l'ancien Premier ministre britannique Tony Blair, émissaire du quartette international pour le Proche-Orient.

MAP

Lu 1770 fois
map

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.