jeudi, 15 mai 2008 08:43

8e Forum ESI-entreprises

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

L'informatiste se doit de relever les défis de la nouvelle société de l'information numérique, ont indiqué mercredi les participants à une conférence tenue à Rabat à l'occasion de l'ouverture du 8e Forum "ESI-entreprises". 
Initié par l'Association marocaine des étudiants en sciences de l'information, ce Forum se tient pour la 8e année consécutive et se veut, avant tout, un espace de rencontre entre les étudiants de l'Ecole des sciences de l'information (ESI) et les entreprises opérant dans le domaine de l'information et de la documentation.


Intervenant à l'ouverture de cette manifestation, le secrétaire général du Haut commissariat au Plan (HCP), Jamal Bourchachen, a mis l'accent sur l'importance que revêt le thème de cette rencontre, rappelant que le Maroc a mis en œuvre un plan de réforme sectorielle, qui consiste en l'élaboration d'une stratégie "E-Maroc" pour le développement des télécommunications et autres technologies de l'information.

De son côté, le directeur de l'ESI, Mohamed Benjelloun, a indiqué que le Maroc déploie de grands efforts pour s'élever au rang des pays engagés à faire disparaître le faussé numérique, qui sépare pays développés et pays sous développés.

Il a rappelé dans ce cadre le rapport mondial sur le développement humain, présenté par le Programme des Nations unies pour le développement (Pnud), selon lequel le nombre des utilisateurs du réseau Internet au Maroc enregistre le meilleur taux au Maghreb en 2004, bien que celui-ci demeure encore loin des prouesses de certains pays asiatiques.

Par ailleurs, les intervenants ont mis en avant le rôle que joue le HCP à cet égard, faisant savoir que cet établissement est impliqué dans les réalisations que connaît le Maroc en la matière dont la création d'un centre de lecture automatique des documents ou l'adoption des systèmes géographiques d'information.

Ils ont en outre fait savoir que le Centre national de documentation poursuit une stratégie de généralisation de l'utilisation des technologies qui s'opère selon trois étapes, dont la première, étalée sur la période 2000/2006, consiste en l'introduction des TIC dans les différents établissements et administrations.

La deuxième étape dite "administration sans papier" est aujourd'hui en cours et se poursuivra jusqu'à 2010.

La troisième et dernière phase démarrera en 2011 et se poursuivra jusqu'à 2015. Elle sera marquée par la création d'un centre national pour l'observation documentaire.

Les travaux de ce forum de deux jours seront axés sur quatre thèmes à savoir, "Le rôle de l'informatiste dans les grands chantiers de l'offshore au Maroc", "L'open source au service du système documentaire", " !L'e-learning pour une meilleure gestion des connaissances" et "Le projet e-commerce, développer un contenu adapté". 


MAP

Lu 5032 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.