Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/marocinf/public_html/fr/components/com_k2/models/item.php on line 1198

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/marocinf/public_html/fr/components/com_k2/models/item.php on line 763
vendredi, 30 mai 2008 05:57

Journées internationales des Mathématiques : La première d'une décentralisation Spécial

Écrit par Erick Salemon Bassene
Évaluer cet élément
(0 Votes)

L'université de Ziguinchor a accueilli d’éminents professeurs de mathématiques venant de plusieurs horizons pour les premières journées internationales des Mathématiques qu’elle a organisé du 26 au 30 mai.

Pour la première fois de son histoire,

l´université de Ziguinchor a organisé ses journées internationales des Mathématiques du 26 au 30 mai, en partenariat avec l´Unicef et World-Education. Une tribune pour faire état de l’évolution des mathématiques dans certains domaines, de présenter les résultats récents de cette filière, et d’échanger avec les professeurs de mathématiques du moyen secondaire afin de briser le corset qui enserre l’université, au point de l’éloigner de son principal pourvoyeur.

Et l’objectif de ces premières journées est de favoriser le contact direct entre l’université de Ziguinchor et d´autres centres d´excellence, d´accroître son ouverture sur le monde extérieur pour répondre à la demande croissante d´échanges et de recherche en coopération, de connaître les différents réseaux de mathématiques existant en ce moment en Afrique, mais surtout, de discuter avec les partenaires des possibilités de la mise sur pied de masters de recherche et d’une école doctorale à l’université de Ziguinchor.

Par ailleurs, souligne le recteur Tidiane Bâ, au Sénégal, près de 70% des bacheliers sont des littéraires. Ce qui, à son avis donne au cadre structurel d’accueil au niveau de l’enseignement supérieur, «une forme bancale». Les conséquences de cette distorsion, poursuit M. Bâ, se sont manifestées cette année par des perturbations importantes dans le calendrier universitaire à la Faculté des Lettres et Sciences Humaines de l’Ucad qui accueille, à elle seule, plus de la moitié des bacheliers.

Or, indique-t-il, depuis l’ouverture de l’université de Ziguinchor, aucune filière scientifique n’a jamais reçu le nombre prévu d´étudiants. Alors, il profite de cette occasion pour inviter à réfléchir sur les aménagements à apporter dans l’enseignement des mathématiques, afin de susciter l’éveil d’un plus grand nombre de vocations pour les sciences en général et pour les mathématiques, en particulier.

Ouverte lundi dernier, la rencontre de Ziguinchor qui se termine aujourd’hui, a réuni de nombreuses délégations universitaires venues de la France, du Canada, du Maroc, du Bénin, du Burkina Faso, de la Côte d’ivoire, du Niger. Le Sénégal s’est fait représenter par les universités Cheikh Anta Diop de Dakar, Gaston Berger de Saint-Louis, celle de Thiès, le collège universitaire de Bambey, l’université catholique et l’inspection d’Académie de Ziguinchor.


Lequotidien.sn


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/marocinf/public_html/fr/components/com_k2/templates/default/item.php on line 248
Lu 1926 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.