×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 387

Afficher les éléments par tag : associations

"Les besoins en formation en technologies de l'information dans les pays du nord"" est le thème d'un séminaire qui aura lieu du 28 au 30 mars à Rabat.

Plus de 460.000 élèves étaient inscrits à l'enseignement privé au Maroc, pour l'année scolaire 2005-2006, dans tous les cycles confondus, soit 6 pc de l'ensemble global des élèves au niveau national.

Selon des statistiques publiées, lors de l'ouverture vendredi soir à Beni Mellal, du deuxième forum national de la Ligue de l'enseignement privé au Maroc (une organisation professionnelle créée en 1991), on recense actuellement plus de 1815 écoles et instituts privés comprenant 20.536 classes.

Les professionnels marocains ayant pris part au Salon International des voyages de congrès et d'incentives ''IMEX'' se sont déclarés "plutôt satisfait" de l'édition 2007, tenue du 17 au 19 avril à Francfort, centre de l'Allemagne.

La lutte contre la violence dans les stades n'est pas l'affaire des seuls services de maintien de l'ordre, mais de tous les acteurs de la société, en premier lieu les instances sportives, estiment les participants à un colloque national organisé vendredi soir à Beni Mellal sur les actes de vandalisme dans les terrains.

Les différentes interventions à ce colloque organisé par l'Association régionale de la presse sportive de Tadla-Azilal, sous le thème "changeons de comportements pour un sport noble", ont été unanimes à constater que la violence dans les stades a atteint ces dernières années un "degré de gravité" et que l'approche sécuritaire est "insuffisante" pour juguler le phénomène.

Les participants à une conférence internationale sur le "développement humain et solidarité africaine: la contribution des jeunes" ont appelé, samedi à Rabat, à la création d'un Forum actions jeunes pour le développement en Afrique.

La recommandation stipule que cette entité, regroupant des acteurs publics et privés et des partenaires gouvernementaux et non gouvernementaux de différentes nationalités, aura pour mission d'identifier les projets et de prospecter les sources de financement, ainsi que d'assurer le suivi de partenariats de proximité au niveau des pays africains concernés.

The first Forum of Moroccan-French partnership will be held on Jan. 27-28 in Skhirate (near Rabat). The forum is one of the five bodies set up by the partnership convention for cultural cooperation and development, signed on July 25, 2003.

Themed “Decentralised cooperation at the service of the population and territories”, this first partnership forum will bring together some 400 figures from both countries to discuss four main topics, in the form of workshops.

Les participants à une rencontre sur la relance de l'enseignement préscolaire organisée, jeudi à Smara, ont plaidé pour la création d'un centre de formation des éducateurs pour enfants, soulignant la nécessité de tirer profit des méthodes modernes d'enseignement.

Tout en mettant l'accent sur l'impératif d'ouverture de l'enseignement public sur les établissements du secteur privé, les intervenants ont appelé à la création de partenariats avec la faculté des sciences de l'éducation et les centres de formation d'instituteurs. Ils ont également souligné la nécessité de création d'ateliers de formation au niveau local, régional et national, insistant sur l'implication des collectivités locales et des institutions bancaires pour le financement de la formation au profit des éducateurs et des éducatrices pour enfants.

mardi, 06 décembre 2005 14:59

Personne n’est à l’abri

Difficile de rencontrer quelqu’un porteur du virus du Sida et qui accepterait de s’ouvrir, à travers le journal, au lecteurs. Etaler un mal, toujours considéré, de par sa nature comme tabou, ou jugé de manière péjorative, encore par nombreuses personnes comme une maladie de la honte, relève d’un courage qui ferait défaut à beaucoup de saines personnes. Mme X.Z (Nous nous contenterons de ces initiales inodores et incolores pour lui préserver son intimité et son anonymat) a bien voulu dégager une partie du voile qui enveloppe cette maladie, qui n’arrive pas qu’aux autres mais qui n’a en rien entamé ni de son charme ni de son amour de la vie.

Avec dignité, X.Z. commence par raconter, avec une voix enrouée comment elle a affronté « le moment du verdict » des résultats du laboratoire et comment elle a été soutenue par ceux qui continuent à l’aimer comme si de rien n’était.

dimanche, 30 octobre 2005 23:45

A 70 ans, vivre dans la rue...

 Elle se souvient s’y être mariée, il y a très longtemps, avec un forgeron, mais son mari “ne travaillait pas bien et avait toujours des problèmes d’argent”. Une ribambelle d’enfants l’attend au détour et un destin qui finit par s’entremêler dans les lignes rouges de l’existence desquelles on ne revient plus… Le mari meurt en 1980 d’un cancer de poumon. Les deux grands gaillards de la maison tournent mal et vivotent de petites affaires entre deal, vols et séjours répétés en prison. Ses filles commencent à découcher pour se prostituer ou “se marient mal comme moi”, dit-elle, reproduisant son propre schéma. L’aîné, avoue-t-elle d’une voix imperturbable qui n’est plus concernée par les drames, “est mort dans un accident de voiture… il a eu la tête et un bras coupés”, alors que l’autre fils “est actuellement à la prison de Oukacha, à Casablanca”. La petite femme, recroquevillée en fœtus sur les cartons, vit sa pièce tragique où elle a été enfermée pendant soixante-dix ans. “Ya ouldi, je n’ai rien fait à Allah ni aux hommes, termine-t-elle. Pendant très longtemps, je pensais que j’allais être préservée des malheurs de la vie mais je me suis trompée. Je n’aurai jamais cru qu’une personne de mon âge allait se retrouver dans la rue et vivre dans l’indifférence totale”. D’autres Zineb squelettiques aux visages anonymes, transfuges abominables de notre culture, errent en attente de la mort dans les rues froides des grandes villes. Finis le pays-famille, la tribu-nation, la légende des Anciens qui se la coulent douce et des Enfants bénis qui jouent les sauveurs à l’arrivée !

Page 3 sur 3