Rabie Khabouze

Une délégation marocaine a pris part aux travaux de la réunion du Comité directeur de l'Association Internationale de la Mutualité (AIM), qui s'est tenue jeudi et vendredi à Bruxelles.
Cette réunion a été marquée par la présentation de la déclaration de Rabat relative à la création de l'Union Africaine de la Mutualité (UAM), qui a couronné les travaux de la rencontre africaine de la mutualité, tenue les 8 et 9 mars courant dans la capitale du Royaume, a indiqué à la MAP, M. Mohamed El Farrah, président du Conseil d'administration de la mutualité générale du personnel des administrations publiques (MGPAP).

"Droit de la concurrence et propriété intellectuelle" est le thème d'un séminaire qui a ouvert ses travaux, jeudi à Rabat, avec pour objectif d'examiner les interférences entre ces deux sphères du savoir et de dégager une approche conciliatrice entre la protection des droits de propriété intellectuelle et le respect des règles de concurrence.

 Le Pr. Abdelhak Lamrini a réalisé la première partie d'un guide des compétences marocaines qui se sont distinguées dans divers domaines de la connaissance et des sciences, qui ont reçu des prix et des titres académiques, qui ont été honorées ou ont occupé des postes de décision ou de consultants à l'échelle internationale au sein d'organisations, instances ou universités de renom.

Le porte-parole du département d'Etat, Tom Casey, a confirmé mardi que les Etats Unis disposent d'informations qui font craindre que des attaques terroristes contre des vols commerciaux seraient en cours de préparation en Algérie."Nous avons reçu des informations qui font état de la possibilité d'attaques contre des avions commerciaux transportant des travailleurs occidentaux", a indiqué le porte-parole lors de son briefing quotidien.

La FIFA a levé, vendredi, à titre conditionnel la suspension pour une durée indéterminée de la Fédération kenyane de football (KFF), apprend-on auprès de la KFF. Cette levée de suspension a été rendue possible à la suite des dernières ''évolutions positives'' enregistrées par les différentes parties gérant le football kenyan, selon le président par intérim de la KFF Mohamed Hatimy.
Les participants à la Rencontre Africaine de la Mutualité ont décidé, vendredi, la création de l'Union Africaine de la Mutualité (UAM) qui agira comme un espace regroupant des Unions, Fédérations et mutuelles Africaines et qui servira d'espace d'échanges, de coordination, de représentation et de plaidoyer du mouvement africain devant les instances nationales et internationales.

La question de la promotion de la femme est au centre de l'action gouvernementale au Maroc, a souligné, mercredi à New York, Mme Najah Rhardisse du Secrétariat d'Etat chargé de la famille, de l'enfance et des personnes handicapées, lors d'un débat à l'Assemble générale de l'ONU.

La femme marocaine a pu obtenir des acquis importants grâce à un environnement politique favorable, souligne une étude du Fonds des Nations Unies pour la population (FNUAP).
Qualifiant de "pas de géant" les réformes introduites au code de la famille, l'agence onusienne a également salué "le large consensus" ayant présidé à l'élaboration de la stratégie nationale visant l'élimination de la violence à l'égard des femmes.
mercredi, 11 octobre 2006 06:59

Taza

Taza (arabe: تازة‎) est une ville du Maroc de 144 000 habitants (en 2004), qui occupe le couloir entre le Rif et le Moyen Atlas. Elle est située à une altitude de 550 m.
taza02
Histoire:
La ville de Taza s'est développée autour du couvent fortifié bâti par les Berbères au Xe siècle. Sa position stratégique entre le Rif et l'Atlas, a fait d'elle une place forte militaire convoitée par les peuples venus de l'est, désireux de conquérir les terres marocaines. Taza est passée tour à tour aux mains des dynasties qui ont accédé à la tête du Maroc.

En 1074 le sultan almoravide Youssef Ibn Tachfin prend la ville. Taza demeure sous son autorité tout au long du XIe siècle puis est enlevée en 1132 par le sultan almohade Abd al-Mumin et déclarée capitale provisoire du Maroc.

Pour lutter contre les Banû Marin des Zénètes originaires des régions présahariennes qui fonderont la dynastie des Mérinides cinquante ans plus tard, le sultan almohade fait élever une muraille autour de la médina. Les puissants rempart seront renforcés au XIVe siècle par les mérinides, puis au XVIe siècle par les saadiens.

Au XVIIe siècle, pour s'ouvrir les portes de Fès, Moulay er-Rachid s'empare de Taza. Il deviendra le premier sultan de la dynastie alaouite, toujours en place aujourd'hui. En 1902, Bou Hamara el-Roghi (l'homme à l'ânesse), un notable de la cour du sultan Abd el-Haziz revenu sous une fausse identité au Maroc après avoir connu 1'exil en Algérie, se fait proclamer chérif de Taza. Sous couvert de pieux sentiments, il conduit les berbères de la région à se révolter contre le sultan Bou Hamara el-Roghi reste maître de la ville pendant sept ans mais, après avoir vendu aux Espagnols des concessions minières, il perd le soutien des tribus de la montagne. Il sera capturé en 1909 puis livré aux fauves, fusillé et brûlé à Fès sur ordre du sultan Moulay Hafid. Conformément au traité signé le 30 mars 1912, Taza est placée sous protectorat français le 10 mai 1914 et demeure sous son influence jusqu'à l'indépendance.

Monuments
L'artère principale de la vieille ville est animée par le Marché aux Grains et les Souks où sont vendus les nattes, les tapis, les bijoux, et toutes sortes d'objets artisanaux berbères fabriqués dans les montagnes. Elle se termine par une place d'armes au fond de laquelle s'élève la Mosquée des Andalous, dont le minaret construit au XIIe siècle est plus large dans sa partie haute qu'à sa base.

La rue Bab el-qebbour traverse la Kissaria, puis conduit à la Mosquée du Marché où elle rejoint Bab Jamaa, l'entrée principale de Taza. Plus au sud, à l'opposé de bab el-Rih, la porte du vent, un bastion du XVIe siècle, ferme la casbah. Les remparts de Taza, construits au XIIe siècle et, plusieurs fois renforcés, ont été dotés au XVIe siècle, par le saadien Ahmed el-Mansour, d'un borj de 26m de côté, dont la porte à herse et les casemates surmontées de terrasses témoignent d'une influence européenne très nette.

dimanche, 08 octobre 2006 14:05

One man Show

One man Show

{google}-8272598177992692033{/google}

Cool
Page 51 sur 52