mardi, 06 décembre 2005 02:07

La réconciliation sur l'oreiller

Écrit par Tijane Gzouny
Évaluer cet élément
(0 Votes)

La vie de couple est parsemée d'accrochages.Un moyen de réconciliation a fait ses preuves: L'oreiller.Il dénoue la tension et permet de répartir sur de nouvelles bases.
Un amour sans engueulade n'existe pas car de même que la vache meuh, le chien aboie et que la caravane passe, le couple se dispute.

Toutes les filles qui rêvent d'un amour sans nuage comme dans "la petite maison dans la prairie" en seront pour leur frais. D'ailleurs, même quand Charles Ingalls se fâche avec Caroline, il s'en va couper du bois. Le bricolage peut être une solution comme une autre mais il y a aussi la cultissime réconciliation sur l'oreiller.

Cela doit dater de la nuit des temps. En fin, chacun doit comprendre le système de l'autre; et régle"Viser la transparence et l'harmonie totale en voulant à tout prix gommer sa part d'agressivité et une utopie totale",dixit Freud.r deux systèmes ne va pas sans anicroche.La réconciliation sur l'oreiller est donc là pour remettre de l'huile dans les rouages.

Dans le cadre de l'intimité, il y a tjrs affrontement de pulsion contradictoires, on voudrait se fondre dans l'autre mais, en même temps, on a peur de se perdre, ça c'est le côté étaphysique; du point de vue pratique, on s'engueule pour la vaisselle, le retard de l'un, le jemenfoutisme de l'autre, la qualité de la cuisine, la propreté de la salle de bain, les conseil de madame en voiture, la conduite de monsieur, les beaux-parents, encore les beaux-parents, tjrs les beaux parents.

La réconciliation sur l'oreiller est là pour ressouder les couples quand les mots ne remplissent plus leur rôle. Le langage du corps permet de renouer une complicité et se réconcilier par le geste. En géneral, la dispute a des conséquencesphysiques, elle dope la libido car il y a une tension accumulée qu'il faut décharger. Le rapport amoureux suivant la dispute est géneralement chaud, voire torride, et catastrophique pr le garde-robe. C'est physique. Faire l'amour aprés une engueulade libèr le corps des noeuds noués et remet le tensiomètre à zéro. Aprés, on peut recommencer à parler en gens civilisés ou oublier le sujet de la dispute s'il était futile. Savoir qu'il y a une solution possible aux tensions inhérentes à la vie de couple permet à certains d'exprimer leur agressivité larvée et tue finit par tuer le couple.
Comment donc créer l'équilibre dans le déséquilibre et éviter le problème? cependant, la réconciliation sur l'oreiller, quand elle devient systématique, est un évitement du conflit intérieur. On n'a plus rien à se dire ou des choses pas jolies et on utilise la réconciliation sur l'oreiller comme unpis aller pour éviter la grabde explication: "S'aime-t-on encore?". Une suite de reproches mêmes futiles peut cacher un refoulement inconscient d'un problème plus conséquent, un déchirement progréssif de ce qu'on a tissé année aprés année ou un besoin de souffler ou de faire le point. Or, s'emboîter l'un dans l'autre c'est la pure mécanique, et la mécanique n'a jamais résolu une équation.

La mécanique c'est le résultat de l'équation pas la solution. Autre risque, quand la réconciliation sur l'oreiller devient un système de fonctionnement. La systématique du "je gueule", "tu gueules", "nous nous rabibochons", l'un dans l'autre cela cache un problème. La réconciliation sur l'oreiller est un moyen non pas une finalité. L'érigren mode de fonctionnement c'est appliquer la politique de la tête brûlée.

On s'aime trop, on se quitte trop, on casse tout ce qui vous entoure et on rebâtit tout dans la minute qui suit. Il y a cependant une forme de perversion à électrifierl'air pour créer de l'érotisme et des orges amoureux. Il y a un problème dans le couple qund la dispute est le seul moyen de faire monter l'adrénaline. Se balancer des noms d'oiseaux pour arriver à faire l'amour c'est du tapage nocturne névrotique. La crise prise comme aphrodisiaque crèe une surenchère car on s'habitue et l'accoutumance pousse au crescendo. C'est comme une drogue: on doit augmenter les doses et les périodes entre les prises vont en se racourcissant. On se réconcilie par le corps et tut de suite aprés on lâche une phrase assassine du genre: "Alors, calmé(e) maintenant?" et hop, c'est reparti pour un round. On dépasse forcément les bonnes, une fois épuisés les sujets de discorde habituels.

On s'attaque au hardcore, je te coupe un bras ou une jambe pour t'énerver, jamais le sexe!!! car là, on annihile l'outil de la réconciliation. Le risque ultime est de ne jamais plus se réconcilier, comme Jilali et mahjouba qui, depuis leur célébre dispute du 15 Juin 1999, à propos des cours de la bourse maghréb oxygène, coulent des jours heureux dans la plus parfaite harmonie l'un à Casablanca, l'autre à Khouribga. Ceci dit, certains couples trouvent leur équilibre  dans ce déséquilibre permanent, les célébres amants du "jamais avec ou sans toi" qui apprécient tellement le jeu qu'ils en font un mode de vie; au lieu de s'appuyer sur le positif de la tendresse, ils fonctionnent sur le mode répulsif. Vous les croyez fâchés à mort. Nooon!!! Ils trouvent leur bien-être dans ce mal-être et se réconcilient tjrs devant un énnemi commun: le m'qaddem par exemple.

Lu 9438 fois Dernière modification le jeudi, 29 juin 2006 15:52

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.