Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/marocinf/public_html/fr/components/com_k2/models/item.php on line 1198

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/marocinf/public_html/fr/components/com_k2/models/item.php on line 763

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/marocinf/public_html/fr/components/com_k2/models/item.php on line 1198

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/marocinf/public_html/fr/components/com_k2/models/item.php on line 1198

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/marocinf/public_html/fr/components/com_k2/models/item.php on line 1198

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/marocinf/public_html/fr/components/com_k2/models/item.php on line 1198

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/marocinf/public_html/fr/components/com_k2/models/item.php on line 1198
samedi, 25 février 2006 22:36

"Marock", c'est comme ça qu'on représente la jeunesse marocaine?

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)
 Qu’est-ce que Marock ?

Un film qui ne s’adresse en priorité qu’aux adolescentes , après, bien qu’avec beaucoup d’indulgence, le reste du public risque de se sentir vraiment largué, de s’ennuyer et surtout de rire devant tant de clichés(le regard qui tue style love at first sight ou je te montre ma bagnole style brian dans fast and furious 2! wooow!).

La jeune réalisatrice Laïla Marrakchi s’embourbe dans les clichés liés aux communautés musulmanes et la jeunesse dorée de Casablanca qu’elle dépeint est d’un ennui, d’un déjà-vu mortel mais surtout inintéressant. Morjana Alaoui et Mathieu Boujenah ne manquent certes pas de charisme mais on a hâte de les voir dans un autre film qui serait à la hauteur de leur talent prometteur. ..

Les autres jeunes acteurs sont agaçants, et le film baigne dans une horrible bande-son. On a déjà vu beaucoup plus inspiré dans le thème des heurts à la tradition religieuse notamment dans le superbe film de Karin Albou, « La petite Jérusalem ». Les acteurs n’arrivent vraiment pas à sauver ce film de la niaiserie, de l’absurde. En effet, la love-story est inexistante, sans relief, sans saveur, sans intérêt...

je sais, c'est pas du tout gentil ce que je dit, mais bon, je me permets d'argumenter :

Je suis un peu déçue par ce film même si je n'attendais pas un chef-d'oeuvre. C'est assez drôle, c'est bien également de voir cette jeunesse dorée marocaine dont on n'entend jamais parler en dehors du Maroc, comme si la seule image possible était celles des jeunes de banlieues qui cassent tout.

On se rend compte que cette jeunesse là ressemble énormement à la jeunesse française. La jeunesse aisée a une culture un peu différente, les filles ne s'habillent que de chez mango , zara ou bien etam, bien loin de l'image qu'on nous montre des filles voilées qu'on ne cesse pas d'attaquer...

Mais à part ce côté rare, il n'y pas d'histoire, je ne la trouve pas. On pourrait suivre mais pourtant l'histoire n'avance pas, ça tourne en rond pour tomber dans les éternelles complications qu'engendre la rencontre d'une arabe et d'un juif qui s'aiment, avec les problèmes de familles etc. Cet aspect de la religion est souvent traité et ici, cela n'apporte rien de plus que ce qui a éjà été montré ailleurs.

Les autres jeunes acteurs sont agaçants, et le film baigne dans une horrible bande-son. On a déjà vu beaucoup plus inspiré dans le thème des heurts à la tradition religieuse notamment dans le superbe film de Karin Albou, « La petite Jérusalem ». Les acteurs n’arrivent vraiment pas à sauver ce film de la niaiserie, de l’absurde. En effet, la love-story est inexistante, sans relief, sans saveur, sans intérêt...

je sais, c'est pas du tout gentil ce que je dit, mais bon, je me permets d'argumenter :

Je suis un peu déçue par ce film même si je n'attendais pas un chef-d'oeuvre. C'est assez drôle, c'est bien également de voir cette jeunesse dorée marocaine dont on n'entend jamais parler en dehors du Maroc, comme si la seule image possible était celles des jeunes de banlieues qui cassent tout.

On se rend compte que cette jeunesse là ressemble énormement à la jeunesse française. La jeunesse aisée a une culture un peu différente, les filles ne s'habillent que de chez mango , zara ou bien etam, bien loin de l'image qu'on nous montre des filles voilées qu'on ne cesse pas d'attaquer...

Mais à part ce côté rare, il n'y pas d'histoire, je ne la trouve pas. On pourrait suivre mais pourtant l'histoire n'avance pas, ça tourne en rond pour tomber dans les éternelles complications qu'engendre la rencontre d'une arabe et d'un juif qui s'aiment, avec les problèmes de familles etc. Cet aspect de la religion est souvent traité et ici, cela n'apporte rien de plus que ce qui a éjà été montré ailleurs.

Film pour ados...nous a dit la réalisatrice! sincèrement, je trouve pas q c un film trés réussi( et j'y insiste)...mais bon, "un autre regard" ne déplait pas!

nous avons bien une peinture trash de cette jeunesse dorée du maroc(bmw, sexe, drogue et boîte)!etles sentiments dans tout ça:ils sont là!! mais est ce que c'est profond? NO COMMENT!

je tiens à préciser que "marock" n'est pas qu'un drame shakespearien revisité comme disent certains : le personnage de mao, le frère de rita nous révèle un malaise qui sévit: celui d'un homme qui, poursuivi par ses démons, se tourne vers la religion...d'où la polémique existant autour du film :quel rôle pour la religion dans une société en mutation, est-elle un cache-misère?ses valeurs parlent-elles encore à la jeunesse?tout un programme! il parle à tous:de la love story au débat, il n'y a qu'un pas.

En outre, on dit que ce film est certainement le seul film sur grand écran qui parle REELEMENT du VRAI Maroc. On reconnait les lieux fréquentés par notre pauvre jeunesse Marocaine, certes bourgeoise, mais qui représente une part importante. on prétend dire que Leila Marrakchi présente de façon trés abile un Maroc en mouvement triallié entre tradition et modernité.mon oeil! un ami français ne cesse de répéter à chaq fois partout:"Rien n'est exagéré et pour ceux qui n'arrivent pas à le croire faites un tour au Maroc (SANS voyage organisé) vous verrez par vous même". c ça le message à transmettre? est-ce vraiment le point?

Tout y est des préjugés religieux au désir de partir faire ses études à l'étranger en passant par le "parlé Français" gage de bon goût. Elle nous présente aussi une jeunesse EGALE à la jeunesse européenne, particulièrement la française. La religion est montrée comme elle est vécue sur place, une religion libre sans obligation! ..

Par contre, le film ne nous laisse pas sur cette simple image de jeunesse délurée. Leila donne la leçon à la fin du film ! ooooh, mais quel conseil!!UN mot : Mme Marrakchi!!, essayez de traiter les thèmes comme il faut sinon zappez! (quand même, faut pas que je déconne, et moi qui me parle toujours de la défense de ses propres idées ;)!

 

Pour ceuxqui disent que Marock est un film magnifique, plein d'émotion, de passion et de fraîcheur, que les personnages sont très attachants...et que cela çdonne envie de tomber amoureux...je leur dit NO COMMENT! mais bon, les opinions divergent toujours et je respecte bien entendu.

Bref, je dirai qu' il y a des maladresses, je ne trouve aucune fraîcheur du traitement. Mon point de vue de la mise en scène je peux rien dire, je ne suis pas une experte , le jeu des acteurs j'en ai déjà parlé ; quand à la musique , en toute franchise, je la trouve vraiment revigorante pour un cinéma français parfois un peu sclérosé. en voilà un plus.

est-ce vraiment la description sociologique et lucide, enthousiaste et désanchantée de la jeunesse dorée marocaine? je dirai NON, en revanche, je ne vous déconseille pas d'aller le voir (je vous dirai pas qd même: circulez, y a rien à voir!!), mais je m'attendais à mieux simplement.

Terminons sur une note positive puisque ce film est plutôt bien réalisé pour UN PREMIER film. La réalisatrice a tâché de percevoir certaines choses avec sensibilité, mais je ne sais pas si elle a réussi .

 sincèrement, je trouve pas q c un film trés réussi( et j'y insiste)...mais bon, "un autre regard" ne déplait pas!

 sincèrement, je trouve pas q c un film trés réussi( et j'y insiste)...mais bon, "un autre regard" ne déplait pas!

 Nous avons bien une peinture trash de cette jeunesse dorée du maroc(bmw, sexe, drogue et boîte)!etles sentiments dans tout ça:ils sont là!! mais est ce que c'est profond? NO COMMENT!

 Je tiens à préciser que "marock" n'est pas qu'un drame shakespearien revisité comme disent certains : le personnage de mao, le frère de rita nous révèle un malaise qui sévit: celui d'un homme qui, poursuivi par ses démons, se tourne vers la religion...d'où la polémique existant autour du film :quel rôle pour la religion dans une société en mutation, est-elle un cache-misère?ses valeurs parlent-elles encore à la jeunesse?tout un programme! il parle à tous:de la love story au débat, il n'y a qu'un pas.

 En outre, on dit que ce film est certainement le seul film sur grand écran qui parle REELEMENT du VRAI Maroc. On reconnait les lieux fréquentés par notre pauvre jeunesse Marocaine, certes bourgeoise, mais qui représente une part importante. on prétend dire que Leila Marrakchi présente de façon trés habile un Maroc en mouvement triallié entre tradition et modernité.mon oeil! un ami français ne cesse de répéter à chaq fois partout:"Rien n'est exagéré et pour ceux qui n'arrivent pas à le croire faites un tour au Maroc (SANS voyage organisé) vous verrez par vous même". c'est ça le message à transmettre? est-ce vraiment le point?

 Tout y est des préjugés religieux au désir de partir faire ses études à l'étranger en passant par le "parlé Français" gage de bon goût. Elle nous présente aussi une jeunesse EGALE à la jeunesse européenne, particulièrement la française. La religion est montrée comme elle est vécue sur place, une religion libre sans obligation! ooh, et ce qui me fait rire, c'est qu'on en est fières...

 Par contre, le film ne nous laisse pas sur cette simple image de jeunesse délurée. Leila donne la leçon à la fin du film ! ooooh, mais quel conseil!!UN mot : Mme Marrakchi!!, essayez de traiter les thèmes comme il faut sinon zappez! (quand même, faut pas que je déconne, et moi qui  parle toujours de la défense de ses propres idées ;)!

 

 Pour ceuxqui disent que Marock est un film magnifique, plein d'émotion, de passion et de fraîcheur, que les personnages sont très attachants...et que cela çdonne envie de tomber amoureux...je leur dit NO COMMENT! mais bon, les opinions divergent toujours et je respecte bien entendu.

 Bref, je dirai qu' il y a des maladresses, je ne trouve aucune fraîcheur du traitement. Mon point de vue de la mise en scène je peux rien dire, je ne suis pas une experte , le jeu des acteurs j'en ai déjà parlé ; quand à la musique , en toute franchise, je la trouve vraiment revigorante pour un cinéma français parfois un peu sclérosé. en voilà un plus.

 Est-ce vraiment la description sociologique et lucide, enthousiaste et désanchantée de la jeunesse dorée marocaine? je dirai NON, en revanche, je ne vous déconseille pas d'aller le voir (je vous dirai pas qd même: circulez, y a rien à voir!!), mais je m'attendais à mieux simplement.

 Terminons sur une note positive puisque ce film est plutôt pas mal réalisé pour UN PREEEEMIER film. La réalisatrice a tâché de percevoir certaines choses avec sensibilité, mais je ne sais pas si elle a réussi .


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/marocinf/public_html/fr/components/com_k2/templates/default/item.php on line 248
Lu 14353 fois Dernière modification le lundi, 16 janvier 2012 03:03

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.