Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/marocinf/public_html/fr/components/com_k2/models/item.php on line 1198

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/marocinf/public_html/fr/components/com_k2/models/item.php on line 763
vendredi, 30 janvier 2009 05:47

Royal Air Maroc assigné en justice par une cliente Spécial

Écrit par Mohamed Daou
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Vol de bagage à bord d’un avion - Entre Royal Air Maroc (Ram) et une passagère qui l’accuse, le Tribunal de commerce tranchera le 4 février 2009 du vol de bagages au cours de son voyage Zurich-Bamako, via Casablanca à bord de la compagnie.
Mme Fatoumata Traoré, a affrété la Ram Zurich-Bamako, via Casablanca.

Mais quelle ne fut sa surprise de constater le vol de ses deux valises ( 28 kg et 32 kg) à Casablanca lors de son retour de Zurich (Suisse) le 21 juin 2008 alors que la passagère avait payé un excédent de bagages de 1122 francs suisses, ce qui correspondait à 66 kg d’excédents.

Selon la victime, le tarif au kg avait augmenté le même jour de 5 francs (17 francs/kg au lieu de 12). « J’ai accepté de payer à l’aéroport afin que je puisse revenir au moins avec mes bagages vu que je n’avais plus le temps matériel pour faire les formalités de fret ». Pis, charge-t-elle, l’avion a accusé un retard de 1 h 30 à Zurich. « Et arrivée, j’ai raté ma correspondance sur Bamako prévue la même nuit vers 1 h. J’ai passé 24 h à l’hôtel Atlas dépourvue de tout », raconte-t-elle.

Mme Fatoumata Traoré indique la disparition de 4 ordinateurs portables et de plusieurs appareils représentant un montant global de près de 4 millions de F CFA. A ses dires, il a été découvert que les cadenas des valises ont disparu et que les ordinateurs et autres appareils ont été sortis de leurs emballages. De quoi donner un mal de tête à la passagère qui voit ainsi ses économies subtilisées. Le hic, c’est qu’elle continue de payer les dettes des personnes qui avaient demandé des ordinateurs.

Contre argument

Mais à la Royal Air Maroc, l’on écarte d’un revers de la main la plainte de la cliente pour plusieurs raisons. Si l’on en croit le représentant de la compagnie, Badou Abdelkhalek, celles-ci tiennent au fait que les excédents de bagages n’étaient pas au nom de la passagère mais d’un certain M. Traoré. Et d’ajouter que Fatoumata Traoré, à son arrivée à Bamako, a quitté l’aéroport pour ensuite venir se plaindre de la perte de ses bagages.

« Une déclaration de pertes de bagages se fait toujours avant de quitter l’aéroport. La dame est arrivée à 2 h 30 et est ressortie pour ne revenir qu’à 18 h pour une réclamation ayant trait à la spoliation de ses bagages. Le directeur commercial de l’assistance aéroportuaire du Mali a refusé d’enregistrer sa déclaration parce que contraire à la réglementation en la matière. Et c’est notre chef d’escale qu’elle a supplié d’accepter sa déclaration qui était tardive » , explique M. Badou.

Pour lui, la cliente aurait dû orienter ses bagages vers le service fret « parce que ce ne sont pas des effets personnels mais des marchandises ». Notre interlocuteur de soutenir que l’assistance aéroportuaire du Mali n’a relevé qu’un manque de 23 kg contrairement à l’inventaire établi par Mme Fatoumata Traoré.

Ce qui fait dire au représentant de la Ram que la passagère a réclamé ce que la douane n’a pas contrôlé. Et de s’interroger comment la douane n’a pas fait attention à cet inventaire alors que seulement c’est un manque de 23 kg qui a été décelé.

Dans ce bras de fer, Mme Fatoumata Traoré/Royal Air Maroc, le représentant de la compagnie en veut surtout au chef d’escale qui a accepté la déclaration de vol. Celui-ci, dit-il, risque son poste. A ce jour, l’affaire semble dépasser le représentant de la Royal Air Maroc car le ministère marocain des Affaires étrangères s’est saisi du dossier.

Malgré tout, le problème n’a pas été dénoué. Désarçonnée, Mme Fatoumata Traoré a décidé de traîner la Royal Air Maroc devant le Tribunal de commerce qui doit se prononcer sur le contentieux le 4 février prochain. Elle réclame près de 4 millions de F CFA en réparation des dommages subis.

Afriquejet

 


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/marocinf/public_html/fr/components/com_k2/templates/default/item.php on line 248
Lu 6762 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.