Couple (13)

La sexualité reste un sujet difficile à aborder pour celui ou celle qui présente un trouble sexuel avéré. Cet état de chose est compréhensible dans notre société qui reste très conservatrice. La sexologie étant peu enseignée pendant les études, chacun de nous tente bien que mal de se documenter sur le sujet au fil des jours et des ans et tout au long de sa vie.
lundi, 03 avril 2006 10:20

Quand la pilule améliore la vie sexuelle...

Écrit par

Quand il y a des hormones, y'a plus de plaisir ? Bien au contraire ! Une étude menée avec une pilule combinant 30 microgrammes d'estrogène avec 3 mg d'un nouveau progestatif, la drospirénone, a démontré qu'elle apportait une amélioration de la vie sexuelle.

Attention, cela ne veut pas dire que le plaisir se commande à coups de pilules... même contraceptives. Publié dans une revue scientifique très sérieuse, ce travail portait sur 80 femmes de 19 à 31 ans, qui ont répondu à un questionnaire après respectivement 3, 6 et 9 cycles d'utilisation de la pilule en question, commercialisée sous le nom de Jasmine.

ns_femmeviol_a.jpgLe "Guide des jeunes filles contre le harcèlement sexuel", élaboré par un groupe de jeunes membres de l'association démocratiques des femmes du Maroc (ADFM), a été présenté, vendredi à Rabat, à l'occasion de la célébration de la journée mondiale de la femme.

Ce guide, financé par le Fonds des Nations unies pour la population (FNUAP), dans un style simple et ludique, vise à sensibiliser les jeunes filles au phénomène de l'harcèlement sexuel et à les doter de moyens de lutte contre ce fléau.

Le guide se décline en trois parties, ayant trait notamment aux volets informatif, préventif et curatif, en plus de mesures d'accompagnement. Il renferme également des témoignages de victimes d'harcèlement sexuel, ainsi qu'un rappel des lois et des conseils pratiques.

mardi, 06 décembre 2005 02:07

La réconciliation sur l'oreiller

Écrit par

La vie de couple est parsemée d'accrochages.Un moyen de réconciliation a fait ses preuves: L'oreiller.Il dénoue la tension et permet de répartir sur de nouvelles bases.
Un amour sans engueulade n'existe pas car de même que la vache meuh, le chien aboie et que la caravane passe, le couple se dispute.

Toutes les filles qui rêvent d'un amour sans nuage comme dans "la petite maison dans la prairie" en seront pour leur frais. D'ailleurs, même quand Charles Ingalls se fâche avec Caroline, il s'en va couper du bois. Le bricolage peut être une solution comme une autre mais il y a aussi la cultissime réconciliation sur l'oreiller.

Cela doit dater de la nuit des temps. En fin, chacun doit comprendre le système de l'autre; et régle"Viser la transparence et l'harmonie totale en voulant à tout prix gommer sa part d'agressivité et une utopie totale",dixit Freud.r deux systèmes ne va pas sans anicroche.La réconciliation sur l'oreiller est donc là pour remettre de l'huile dans les rouages.

Une étude fondée sur des entretiens avec plus de 24 000 femmes souligne l'ampleur du phénomène.

La première étude jamais réalisée par l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) sur la violence domestique révèle que la forme la plus courante d'actes de violence dont les femmes sont victimes est celle due à leur partenaire et que ces agressions sont beaucoup plus fréquentes que les agressions ou les viols commis par une connaissance ou par un inconnu.
L'étude fait part des effets énormes que les actes de violence physique et sexuelle commis par le conjoint ou le partenaire ont sur la santé et le bien-être des femmes dans le monde entier et souligne que la violence du fait du partenaire reste un phénomène encore largement caché.

dimanche, 13 novembre 2005 15:35

Les complexes physiques lors du rapport sexuel!!!

Écrit par
 Freud n'avait pas l'esprit pratique.Au lieu de s'interesser au complexe d'Oedipe,ce malade mental, qui tue son père pour couchr avec sa mère, il aurait dû potasser sur les complexes physiques et leur influence sur les rapports amoureux. Oh combien de nez jugés trop longs, combien de ventres rebondis, de seins raplaplas sont venus à bout des plus belles histoires d'amour!!!
  Les hommes et les femmes complexent tous à propos d'une partie de leur corps. C'est un fait, les femmes ont une propention plus forte que les hommes mais ces derniers complexent aussi désormais. Fini le temps où on pouvait grossir à son aise et perdre ses cheveux par paquets entiers. Les hommes complexent généralement de leur taille, de leurs cheveux et de leur pénis. Les femmes de leur seins et de leur peau. Tous victimes désormais du syndrome beauté parfaite. Le complexe naît de la compraison avec une norme physique établie dans la société, on entend par société les nouveaux penseurs modernes comme les magasines féminins, les films hollywoodiens et le monde de la pub.
dimanche, 23 octobre 2005 15:42

Vivre avec un homme que l'on aime plus

Écrit par

Il y a tt d'abord, celles pour qui l'amour n'a jamais été au rendez-vous. Pour diverses raisons, il fallait se marier, elles l'ont fait. peut-être, pour certaines, croyaient-elles que l'amour allait venir?
 Et il y a celles qui ont aimé. Et puis, sans vraiment s'en rendre compte, l'amour a commencé a déserte leur couple. Est-ce arrivé subitement, comme un accés de fièvre inexpliqué? ou, petit à petit, jour aprés jour, une usure d'abord invisible, prolongée par une monotonie, une lassitude, a-t-elle laissé place à un vide total? Qui a dénoué l'enchantement? celui qui ne sait plus aimer? ou celui qui ne sait plus se faire aimer? Souvent, l'un aime encore. L'autre n'aime plus. Le problème posé est alors celui de la rupture unilatéral d'un lien conjugal. Et en l'occurence, ici, la femme qui désinvestit affectivement son conjoint, tout en faisant le choix de rester avec lui. Pour certaines, cette situation engendre de la souffrance. La femme subit la relation alors dans le fantasme de quitter son mari le jour où les enfants seront grands. Et il y a celles qui en prennent l'habitude et somnolent dans le confort et la bonne conscience, tout en disant qu'il ne faut pas trop exiger de la vie, et que finalement le plus important, c'est de rester ensemble. Elles ont accepté de vivre dans la médiocrité. Tout cela va bien sûr dépendre de la personnalité de la femme ainsi que celle de l'époux, des conditions de vie sociale, et aussi des conditions précuniaires, si la femme est indépendante financièrement ou pas. Et comme se plaît à dire notre spécialiste:" Quand on n'a pas le choix ou plutôt quand on a plusieurs mauvais choix, on choisit le moindre"

dimanche, 23 octobre 2005 15:20

La ménopause, source de conflits

Écrit par
 Parmi les deux millions de femmes ménopausées, seulement 2000 suivent un traitement hormonal. Une récente étudepar des gynécologues marocains démontre que cette étape physiologique génère également des problèmes dans le couple.
 Plus qu'une étape physiologique dans la vie des femmes, la ménopause est désormais inscrite parme les causes de conflits conjugaux. C'est ce qui ressort d'une récente étude menée par l'association marocaine pour l'étude de la ménopause(AMEM). "Une enquête a démontré que 33% seulement des femmes ménopausées ont consulté un térapeute pour leur ménopause: 21% un médecin généraliste et 12% un spécialiste. Uniquement 4% des femmes ayant consulté un médecin ont suivi un traitement hormonal durant une moyenne de 4 mois et demi", précise Mahjoub Ghzali, président de l'AMEM. Et d'ajouter:"le retentissement sur l'entourage est notamment sur la vie du couple est de plus en plus reconnu: 51% en 2002 contre seulement 11,8% en 1995".
 Et c'est parceque la ménopause occupe le 1/3de la vie d'une femme qu'elle faut traiter les troubles physiques et psychologiques apparaissent lors de cette phase physiologique. Sueurs et bouffées de chaleur, troubles de l'humeur, sécheresse vaginale et trubles sexuels, ostéoporose...ce sont là quelques perturbations que connait le corps de la femme lors de la ménopause. Cette enquête menée par les médecins de l'AMEM à Casablanca, safi, Oujda, Agadir et à Khouribga a été établie en deux phases. En 1995, elle a concerné 1000 femmes tandis qu'en 2001, elle a été menée auprés de 5000 femmes.
jeudi, 20 octobre 2005 23:23

La Virginité

Écrit par

Le comment, quand et où faire le sexe:" c´est une question d'élection personnelle." Pour la mettre en pratique, il est important de connaître que les incertitudes et les peurs sont logiques  la toute première fois. L'idéal c’est de se sentir rassuré et de trouver un bon endroit avec un bon climat (un lieu intime et tranquille). 

Le sexe n´est pas seulement  la pénétration, il y a beaucoup de façons de donner et d’obtenir du plaisir. Pour la femme il sera très important si l'initiation est donnée dans un contexte d’amour et tendresse` ou au moins un traitement sensible et respectueux. On peut pratiquer quelques variantes du sexe jusqu'à se sentir plus sûre et négligente.

mardi, 11 octobre 2005 16:14

Les rituels du mariage marocain

Écrit par
le mariage est le symbole de la perrenité de la communauté et le fondement de base de la cellule familiale. Le mariage au Maroc est célébré suivant un cérémonial puisant
ses sources ds des traditions ancestrales. l'organisation du mariage varie en fonction des régions et met en relief la diversité culturelle qui se manifeste nottament par différents
 rituels(costumes,rites,musique, tradition culinaire...) Cette particularité locale et cette authenticité sont conservées et perpétuées de génération en génération. Elles sont les vertus cardinales de la diversité culturelle marocaine. C'est dans le cérémonial du mariage que celle-ci trouve son expression la plus marquante.
 Cependant, a cérémonie du mariage a connu, dans certaines parties du Maroc, des changements découlant  de la vie citadine et de l'adoption d'un mode de vie moderne.