Chroniques (121)

jeudi, 27 avril 2006 06:54

Démission

Écrit par
Signature électronique, droit d’auteur sur Internet… ces deux textes arrivent devant le Parlement. Rien que de très normal, sauf qu’il n’y a eu aucun débat public, pas même chez les principaux concernés.
Il aurait été logique que l’on entende des pleurs et des cris. Rien du tout!
Que les professionnels soient aux abonnés absents, quand le gouvernement puis les commissions parlementaires discutent de leur métier, là, il y a un problème.
Ce sont des textes politiques avec un fort contenu technique. Les deux aspects sont parfaitement indissociables: si l’un des deux volets est mal pensé ou mal rédigé, alors l’autre aussi perd sa pertinence. Malheureusement, l’histoire contemporaine de la législation marocaine fourmille de ces textes mal taillés.

Depuis la décennie des années 90, l’Algérie est en proie à une guerre fratricide. La rupture du processus électoral en décembre 1991 a donné naissance à une guerre civile avec cette question qui demeure encore sans réponse : qui tue qui ? Terrain d’expérimentation de l’islamisme international, le pays a, depuis cette date, sombré dans le chaos.

La responsabilité est partagée entre les acteurs de cet épisode noir de l’histoire de l’Algérie : Le FIS (le Front Islamique du Salut) via son bras militaire l’armée de salut, le GIA (Groupe militaire armé), le GSPC (le Groupe salafiste pour la prédication et le combat) et bien entendu, l’armée régulière et les forces para-militaires. La vague des massacres en Algérie a pratiquement touché tout le pays.

 

samedi, 22 avril 2006 09:54

Qui est vraiment Zacarias Moussaoui?

Écrit par

Zacaria Al moussaoui Malgré son rôle, tout au plus mineur, le Français est la seule personne à être jugée aux Etats-Unis pour les attentats du 11 septembre 2001. Le procès touche à sa fin.

Zacarias Moussaoui est-il un véritable fou, ou un simple provocateur rempli de cette haine des fanatiques musulmans contre l'Occident? Cherche-t-il vraiment à sauver sa peau, ou est-il, comme le suggère sa mère Aïcha Al-Wafi, «convaincu de n'être qu'un bouc émissaire dans un procès joué d'avance, il en a marre, il préfère mourir que de passer sa vie en prison»?

mercredi, 19 avril 2006 13:51

Tout change, même le Maroc

Écrit par

Pris dans le carcan des traditions et d’un système politique quasi féodal, le royaume chérifien a longtemps évoqué celui de la Belle au bois dormant. Depuis l’accession au trône de Mohammed VI, le réveil est spectaculaire.

Et si, n’en déplaise aux esprits chagrins, le Maroc était en train de changer ? Si, en dépit des incertitudes et de nombreuses hypothèques - la culture du Makhzen, la montée de l’islamisme, le poids de l’analphabétisme -, ce pays si longtemps immobile, pour ne pas dire bloqué, s’était enfin mis en mouvement ? Depuis des lustres, le royaume produisait sur le visiteur une impression mitigée, où la fascination le disputait à la répulsion. Fascination pour une civilisation millénaire, pour une culture (et une gastronomie) d’un extrême raffinement, pour les ors de sa monarchie et la qualité de ses élites urbaines…

lundi, 17 avril 2006 08:53

Je vais jusqu’au bout des choses

Écrit par

nelly_wenger.jpgFemme de pouvoir, Nelly Wenger se livre en toute simplicité. Authentique, la directrice de Nestlé suisse laisse place à la mère de famille et à la femme soucieuse de son image, un brin diva...
Souriante et naturelle, vêtue d’un ensemble noir, impeccablement maquillée, Nelly Wenger nous accueille dans son bureau de Vevey, une pièce immense et lumineuse encadrée de vitrines remplies de boîtes de chocolat, promotion des nouveaux emballages Cailler oblige. La femme que l’on a vue dans tous les médias pendant l’exposition nationale de 2002 trône aujourd’hui à la tête de Nestlé suisse. Nouvelle image. Amincie. Cette vive quinquagénaire incarne la femme d’action et parle avec autant de passion de son travail que de sa famille.
Cheffe de projet pour le bureau d’aménagement du territoire Urbaplan pour le canton de Vaud, directrice générale d’Expo.02, directrice générale de Nestlé suisse, vous aimez les postes de leader. Le pouvoir, c’est votre truc? C’est un don?

mardi, 04 avril 2006 20:27

L’homme de la Hollande

Écrit par

Omar El Bardai est responsable du dossier des Pays-Bas à la Fondation Hassan II. Un dossier qu’il maîtrise parfaitement, puisqu’il a partagé 30 années de sa vie avec les Néerlandais.

Lorsque Omar El Bardai a atterri aux Pays-Bas, sur un coup de tête, dans les années 70, il ne se doutait pas qu’il allait y faire sa vie. Cet originaire de Fès, quitta sa ville natale pour retrouver d’abord les côtes espagnoles. Il s’installa à Torremolinos. Une belle vie commença alors pour lui. « J’étais représentant commercial dans la société Socco Marroqui, à Torremolinos. C’était le bon vieux temps, la vie rêvée pour tout jeune homme marocain». Omar El Bardai a vécu deux ans en Espagne.

Le Maroc a décidé de mettre en place un réseau de surveillance des 40 zones humides que compte le pays pour surveiller les oiseaux migrateurs, a déclaré le Haut commissaire aux Eaux et Forêts, Abdelaadim El Hafi, jeudi 30 mars. Ce réseau sera disposé essentiellement le long des côtes occidentales du pays, où d'importants passages d'oiseaux sont enregistrés durant la saison des migrations annuelles. Cette surveillance sera permanente tout au long de l'année, a noté M. El Hafi.

Il a rappelé la série de mesures préventives que le Maroc avait mises en place pour contrôler l'apparition de la grippe aviaire dans le pays -- dont la surveillance des oiseaux migrateurs et des volailles, le dépistage des oiseaux morts ou malades et la conduite de campagnes de sensibilisation et de vaccination parmi les personnes habitant dans ces zones.

vendredi, 31 mars 2006 18:54

Tolérance zéro

Écrit par

Les médias signalent régulièrement des agissements contraires à l’Etat de droit et au respect de la loi commis par un certain nombre de responsable au niveau de diverses administrations et autorités. (…)
On sait qu’en période de transition peuvent cohabiter et coexister au sein de divers rouages de la société des pratiques antagonistes qui relèvent pour certaines des méthodes démocratiques nouvelles respectueuses des libertés et des droits et pour d’autres des résidus de méthodes condamnables et contraires à l’Etat de droit.

 Pour battre en brèche ces dernières, il est indispensable d’être intolérant avec leurs auteurs. Pour cela, quand ils sont dévoilés par les médias, le pouvoir judiciaire doit automatiquement prendre le relais pour ouvrir des enquêtes et faire en sorte que toute la lumière soit faite au sujet de l’abus de pouvoir, quel qu’en soit l’auteur afin que la justice passe. Albayane

 

service_militaire.jpgLa nouveauté pour le service militaire au Maroc pour cette année a trait à l’âge des candidats qui passe de 19 à 20 ans.

Ainsi, l’appel sous les drapeaux concerne toutes les personnes âgées de 20 ans et plus à la date du 1er décembre 2006. Les intéressés doivent justifier d’un niveau d’études équivalent au moins à la fin du second cycle de l’enseignement fondamental. Sont également recensées, les personnes possédant une formation professionnelle ou des titres de spécialités requis pour les besoins des Forces armées royales (FAR).

Il est aussi porté à la connaissance des candidats que les commissions d’examen des demandes de certificats prouvant le soutien familial se tiendront du 19 avril au 19 mai prochain.

 

L'Union européenne a récemment lancé le programme Hippocampe, qui vise à lutter contre l'immigration clandestine. L'Espagne mettra ce programme en oeuvre en collaboration étroite avec les pays de transit de l'immigration clandestine, essentiellement le Maroc.

Le projet européen Hippocampe de lutte contre l'immigration clandestine a été présenté à Madrid par le ministre de l'Intérieur, José Antonio Alonso. Son principal objectif consiste à renforcer la coopération entre les pays d'origine, de transit et de destination des immigrants clandestins pour lutter plus efficacement contre le trafic d'êtres humains et le combattre à la racine.

 

Page 8 sur 9