mercredi, 01 février 2006 20:45

sale histoire

abdelhak1.gif Des adolescentes racontent à leur père mort les souffrances endurées par sa faute. Un conte cruel du Maroc contemporain, un peu redondant.

Elles ont entre onze et quinze ans, et elles ont quitté la maison à l'aube, chassées par le père. Il a tué la mère et maquillé le meurtre en mort naturelle. Le médecin a fermé les yeux, en échange de quelques liasses. Débarrassé des indésirables, le père peut désormais s'endormir en paix "dans la chair grasse de sa nouvelle épouse".

Les quatre filles errantes se séparent au premier carrefour. C'est Chama, l'aînée, qui l'a décidé ainsi : "Nous avons quatre fois plus de chances de nous en sortir..."