Les trois co-leaders du Championnat national de 2è division de football (GNFE-2), l'Union Temara, l'ASS Salé et Chabab Houara se livreront à des duels à distance pour s'accaparer les commandes, à l'occasion de la 11è journée prévue le week-end prochain.

Le club de Temara, qui a laissé filer la semaine dernière l'occasion de se détacher seul en tête en se contentant d'un nul à domicile, se trouve cette fois-ci en ballottage défavorable et aura à cravacher dur en déplacement pour espérer se maintenir dans sa position.


Le sélectionneur national Henri Michel a souligné la nécessité de travailler dur pour mettre en place une équipe homogène et compétitive, capable d'honorer le football marocain lors des phases finales de la Coupe d'Afrique des Nations (CAN-2008) au Ghana.

dimanche, 09 octobre 2005 04:37

Naissance : Déclaration de naissance

Déclaration de naissance


Quelles sont les pièces demandées ?
  La naissance est déclarée dans  un délai maximum de 30 jours par :
 Le père ou la mère
 Le tuteur testamentaire
 Le frère
 Le neveu
 Le frère germain a priorité sur le frère consanguin et celui-ci sur le frère utérin.
 De même, le plus âgé a priorité sur plus jeune que lui.
 L'obligation de déclaration passe de l'une des personnes citées plus haut à celle qui la suit dans l'ordre, lorsqu'elle en sera empêchée pour une quelconque raison.
 La déclaration doit être accompagnée des documents suivants :
    Le livret de famille ou le livret d'identité et le livret d'état civil
   Un certificat médical ou une attestation administrative délivrée par l'autorité locale suite à l'enquête de l'agent d'autorité
   Une copie de l'acte de mariage. 
 
 
 Quels sont les services chargés de recevoir la demande ?

   Bureau de l'état civil du lieu de naissance du nouveau-né déclaré 


 
 Quels sont les services chargés de fournir en dernier lieu la préstation demandée?
  Bureau de l'état civil du lieu de naissance du nouveau-né déclaré
 
 
 
 Quel est le délai de traitement?

  3 jours au maximum
 
 
 Quelles sont les taxes afférentes à la procédure ?

   Gratuit  
 
 
 Quels sont les services administratifs chargés de la procédure?
  Bureau de l'état civil du lieu de naissance du nouveau-né déclaré 
 
 
 Quels sont les services administratifs chargés de la procédure?
  Bureau de l'état civil du lieu de naissance du nouveau-né déclaré 
 
 
 Quelle est la direction chargée de la procédure?
  Ministère de l'intérieur
 
 
 
 Quelles sont les bases juridiques de la procédure ?
  Dahir n° 1-02-239 du 25 rajab  1423 (3 octobre 2002) en application de la loi 37.99 relative à l'état civil (art 16)
 Décret 2.99.665 du 2 chaâbane 1423 (9 octobre 2002) pris en application de la loi 37.99 relative à l'état civil (art.17)
 La circulaire ministérielle 82/DGSL/DEC/1 du  08 mai 2003 relative à  la nouvelle organisation de l'état civil
 
 
 
 Remarques

  Si la déclaration intervient hors délai légal, l'enregistrement de la naissance ne peut intervenir que par décision judiciaire.
 La non déclaration dans le délai légal expose l'intéressé à une amende variant entre 300 et 1200 DH . 

Dans l'islam, le rapport entre les hommes et les femmes est défini par la qawâma, versets révélés à Médine. Son rôle s’est ensuite étendu à tous les domaines de la vie active, non seulement familiale, mais également sociale et politique. Il est question d’un pacte inviolable établi entre l’homme et la femme.


Description

Droits et devoirs

C’est dans ces versets que le Coran définit les droits et les devoirs des femmes et des hommes : « Elle ont des droits équivalents aux devoirs qu’elle doivent rendre à l’amiable, et aux hommes un degré d’avantage et Dieu est puissant et sage ».

On trouve l’explication de ce fameux degré réservé aux hommes dans l’ensemble des questions rattachées à la famille, les parts successorales et les droits et devoirs du couple.

Il ne s'agit pas d'accorder de privilège et la qawâma repose en théorie sur un principe égalitaire. Les versets concernés parlent en effet d’une distribution équitable entre l’homme et la femme selon leur contribution (pas seulement au sens matériel du terme).

  • « Ne convoitez pas les faveurs dont Dieu a gratifié certains d’entre vous de préférence aux autres. Une part de ce que les hommes auront acquis par leurs œuvres leur reviendra. Une part de ce que les femmes auront acquis par leurs œuvres leur reviendra. Demandez à Dieu qu’il vous accorde sa grâce. Dieu connaît toute chose. Nous avons désigné pour tous des héritiers légaux : les pères et mères, les proches et ceux auxquels vous êtes liés par un pacte. Donnez-leur la part qui doit leur revenir. Dieu est témoin de toute chose.
  Les hommes ont un surplus de responsabilité ([qawwâmûna]) en vertu des préférences des uns par rapport aux autres et du fait des dépenses qu’ils font de leurs biens. » (Les femmes, 32-34).


Il est donc permis de penser que la qawâma est accordée à l’homme seulement en fonction des moyens qu’il possède, de sa capacité tant physique que matérielle. Ce qui veut dire que si cette capacité appartient dans un couple à la femme, elle est tenue d’exercer cette fameuse qawâma. Donc, il n’y a aucune exclusivité masculine à ce sujet.